Biologie

Parade nuptiale de la Périthème délicate

Perithemis tenera (Say, 1840)

Cette petite Libellule a été bien étudiée. Elle a un comportement de cour élaboré. Les mâles viennent au bord de l'eau tôt le matin à la recherche d'un territoire. Ensuite, ils patrouillent et défendent ces territoires, en tant que sites potentiels de ponte, où ils se perchent régulièrement sur des bâtons ou des brindilles émergentes. Ce sont de petits territoires, de moins de 5 m². Les femelles apparaissent et sont courtisées par le mâle. Il s'envolera vers elle et la ramènera à son futur site de ponte, planant avec son abdomen relevé. Une fois acceptée par la femelle, signalée par un battement d’aile plus lent, le couple se perche sur une branche et s’accouple en prenant 20 à 30 secondes. Les femelles pondent alors leurs œufs soit accompagnées par le mâle, soit seules. Les femelles tapotent l'abdomen contre des bâtons ou des brindilles dans la zone de ponte en y fixant une masse gélatineuse située juste au-dessus de la ligne de flottaison. Les masses d'œufs libérées dans l'eau semblent exploser en œufs individuels lorsque la masse dérive dans l'eau. Les deux sexes de ce groupe imitent les guêpes en se perchant aux extrémités des herbes ou des mauvaises herbes et, tout en battant leurs ailes, pompent l'abdomen de haut en bas. Les femelles volent aussi avec les ailes postérieures maintenues ensemble verticalement avec le ventre plié. Les femelles aux ailes plus pigmentées tendent à choisir les sites de ponte les plus favorables tels que les bûches ou les bâtons, tandis que les femelles à pigment plus clair sélectionnent des zones moins favorables de végétation flottante. Des femelles andromorphes, aux ailes légèrement ambrées, sont parfois rapportées. Une étude a révélé que les mâles empêchés de s'accoupler étaient beaucoup plus susceptibles de changer de site de ponte potentiel le lendemain que les mâles autorisés à le faire, ce qui impliquait peut-être que les mâles utilisaient leur succès de reproduction pour déterminer la qualité des sites de ponte.


©© bync - Sam Kieschnick - Etats Unis, Texas le 1er octobre 2018 - iNaturalist

Source : Odonata Central [anglais]

Terriers de Petalura gigantea

Petalura gigantea est une espèce australienne. Elle creuse à l'état larvaire de longs terriers ramifiés sous les marais. Les larves ont une croissance lente et le stade larvaire peut durer 10 ans ou plus. On pense qu'elles quittent leurs terriers la nuit pour se nourrir.