Synonymie

Ajustements pour la World Odonata List

Les noms suivants ne sont pas attribués ou incorrects sur la WOL. ... En lire d'avantage...

Un défaut de genre pour Enallagma

Citation : Deliry C. 2019 - Un défaut de genre pour Enallagma. - World Odonata Blog.

Si de Charpentier (1840) utilise le mot Enallagma dans son texte, il ne décrit pas ce genre, ni ne l'attribue clairement à quoi que ce soit, il semble dire avoir pensé en faire un sous-genre. Deux taxon du genre sont décrits par Selys en 1875 sous la variante graphique Aenallagma : boreale et robustum. Il s'agit en fait d'un article mineur sur les Odonates de Terre Neuve. Le dit Aenallagma n'est pas décrit. Le même auteur dans la cinquième partie de son Synopsis des Agrionines décrit pleinement en 1876 le genre Enallagma l'attribuant à de Charpentier par partie, page 496 et suivantes - alors sous-genre selysiens -. C'est donc un fait que la première description du genre est dans Selys en 1876, attribuée à de Charpentier. C'est alors oublier un élément qui est que joint au nom de Charpentier en 1840, se trouve la description d'Enallagma cyathigerum. On retrouve selon une logique proche de celle employée pour Anax imperator, une description, ici générique, par monotypie (Deliry 2009), la description de l'espèce vaut pour le genre. Bridges (1994) a bien repéré la difficulté mais tranchait pour de Charpentier (1840) en suivant Kirby (1890). En conclusion la paternité du genre reste à de Charpentier (1840) alors que l'auteur lui-même dit ne pas avoir l'intention de décrire ce (sous) genre (hic 2019) !



©© byncsa - Cyrille Deliry - Histoires Naturelles - Enallagma cyathigerum dont la description vaut pour le genre Enallagma par monotypie

Bridges C.A. 1994 – Catalogue of the family-group, genus-group and species-group names of the Odonata of the world (Third Edition). – Chez l’auteur, Urbana, Illinois.
de Charpentier T. 1840 - Libellulinae europaeae. - Leopold Voss, Lipsiae.
de Selys Longchamps E. 1875 - Notes on Odonata from Newfoundland collected in 1874 by Mr. John Milne. - Entomologists Monthly Magazine, 11 : 241-243.
Deliry C. 2019 - Anax imperator : où est sa description ? - World Odonata Blog.
Garrison R.W. 1980 - Population dynamics and systematics of the damselfly genus Enallagma of the western United States (Odonata: Coenagrionidae). - Diss. Abstr. Internat., 41.

Sympetrum janae est-il vraiment synonyme de Sympetrum internum ?

Citation : Deliry C. 2019 - Sympetrum janae est-il vraiment synonyme de Sympetrum internum ? - World Odonata Blog.

Malgré sa synonymie avec Sympetrum internum, Sympetrum janeae apparaît encore régulièrement comme une bonne espèce (hic 2019). En effet cette synonymie semble controversée (Coté 2017), faute d'étude précise (Paulson 2017). Néanmoins l'article de Pilgrim & von Dohlen (2007) semble convainquant sur cette question et montre plutôt bien cette synonymie. Il s'agirait même de tout ramener à Sympetrum rubicundulum tant les trois taxons sont indistincts. Il convient aussi de confondre Sympetrum obtrusum et Sympetrum pallipes. Néanmoins l'arbre donné par Pilgrim & von Dohlen (2007) met en évidence trois ensembles, mélange des taxons précédents qui pourraient correspondre à trois bonnes espèces qui restent à définir. On peut se demander si les auteurs n'ont pas confondus leurs échantillons ou les ont mal identifiés et si cet article est bien valide. En définitive soit on accepte la synonyme de Sympetrum janeae avec un taxon voisin (Sympetrum internum ou Sympetrum rubicundulum), auquel cas d'autres taxons tombent dans le panier, soit on réfute cet article et on attends de meilleures confirmations (hic 2019).


©© by - Melissa McMasters - Wikimedia Commons - Sympetrum rubicundulum

Carle F.J. 1993 - Sympetrum janeae spec. nov. from eastern North America, with a key to Nearctic Sympetrum (Anisoptera: Libellulidae). - Odonatologica, 22 (1) : 1-16.
Coté A. 2017 - Sympétrum de Jane - Sympetrum janeae du lac Saint-Paul (Bécancour). - Blog Libellules Québec - Archive PDF
Paulson D.R. 2017 - Sympetrum internum. - The IUCN Red List of Threatened.
Pilgrim E.M. & von Dohlen C.D. 2007 - Molecular and Morphological Study of Species-Level Questions Within the Dragonfly Genus Sympetrum (Odonata: Libellulidae). - Annls of Entomol. Soc. of America, 100 (5). - ONLINE

Les genres d'Odonates attribués à Burmeister (1839)

Si plusieurs genres sont classiquement attribués à Burmeister (1839), plusieurs ne sont pas décrits (nomen nudum) ou mal attribués. Seuls deux genres nouveaux se trouvent décrits dans cet ouvrage.

Les genres suivants sont attribu
és classiquement à Burmeister (1839) :

Diastatomma - Il est en r
éalité attribué à de Charpentier et est dûment décrit à la la différence de la plupart des autres genres qui sont simplement nommés dans cet ouvrage. Nous avons donc Diastatomma de Charpentier in Burmeister, 1839.

Epitheca - Ce nom est simplement nomm
é et attribué notamment selon un manuscrit de Charpentier à Libellula maculata. Nous avons en conclusion : Epitheca Burmeister, 1839 (nomen nudum). Pour ce taxon la logique est la même que pour Sympecma, nous devrions avoir Libella Selys, 1840. En définitive c'est Epitheca qui l'emporte avec une première description sous ce nom par de Charpentier en 1840.

Epophthalmia - Ce nom est bien d
écrit dans l'ouvrage et doit bien être attribué à Burmeister. Nous avons donc Epophthalmia Burmeister, 1839.

Platycnemis - Attribu
é à de Charpentier ce nom est indiqué sans description. Il s'agit de Platycnemis de Charpentier in Burmeister, 1839 (nomen nudum). Une fois encore et pour des raisons identiques nous avons Platycnemis Selys, 1840.

Sympecma - Il s'agit ici aussi d'un nom sans description. Attribu
é à de Charpentier nous avons en définitive Sympecma de Charpentier in Burmeister, 1839 (nomen nudum). Nous démontrons que Sympecma Selys, 1840 est le premier nom valide pour ce genre, publié ultérieurement la même année (junior syn.) sous Sympycna de Charpentier, 1840 (Deliry 2019).

Le genre Cyrtosoma aussi
évoqué dans cet ouvrage sera abandonné pour Anax dès Selys (1840).

R
éférences
Burmeister H. 1839 - Handbuch der Entomologie. 2(2), 2. Neuroptera. - Enslin, Berlin [Odonata : 805-862].
de Charpentier T. 1840 - Libellulinae europaeae. - Leopold Voss, Lipsiae.
de Selys-Longchamps E. 1840 - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles.
Deliry C. 2019 - Le genre Sympecma a été décrit en premier par Selys en 1840. - World Odonata.

Les Sympétrums de Newman en 1833

Citation : Deliry C. 2019 - Les Sympétrums de Newman en 1833 - World Odonata Blog

En 1833, Newman d
écrit le genre Sympetrum accompagné de quelques descriptions précises de taxons dans pages 511 et suivantes. Malgré leur grande qualité ces descriptions sont accompagnées de noms assez maladroits dans un contexte où Sympetrum sanguineum était méconnu et Sympetrum striolatum n'était pas décrit.

Sympetrum scoticum est attribu
ée à Leach pour sa description dans un mystérieux ouvrage (XI 136) et à Donovan pour son illustration. L'espèce corresponds classiquement à Sympetrum danae et est indiquée en Ecosse et dans quelques parties de l'Angleterre.

Sympetrum rufostigma Newman, 1833, corresponds
à bien Sympetrum sanguineum en raison de ses pattes noires. Elle est particulièrement abondante [en Angleterre vers Londres].

Sympetrum vulgatum Newman, 1833 (nec Linnaeus, 1758) est une Libellule aux pattes marqu
ées de jaune, mais diffère de la Libellula vulgata de Linnaeus (1758) si bien que Newman marque la "synonymie" d'un point d'interrogation. Nous pensons vus son abondance, qu'il s'agit de Sympetrum striolatum.

Sympetrum basale Newman, 1833 (nomen oblitum) est un nom oubli
é qui n'est pas synonyme comme on l'a cru de Sympetrum sanguineum ! L'auteur adopte le nom donné par Stephens, sans description, en 1829 (Libellula basalis). Les ailes magnifiquement marquée de couleur safran et la rareté de l'espèce [vers Londres] correspondent à Sympetrum fonscolombii qui ne sera finalement décrit "officiellement" que quelques années plus tard.


©© bysa - Alberto Luis Nunes - Wikimedia Commons

Sympetrum flaveolatum est Sympetrum flaveolum, bien reconnaissable
à ses amples marques jaunes à la base des ailes. Rarement prise vers Londres, elle est plus abondante en Ecosse. Il partage cette conception de ce nom avec Müller : Libellula flaveolata Müller, 1764 (nec Linnaeus, 1761) qui avait déjà fait la "confusion".

On trouve en note de bas de page les descriptions des genres Orthetrum, Platetrum et Leptetrum. Le dernier utilis
é pour Libellula quadrimaculata n'est pas usité.

Newman E. 1833 - Entomological notes. - Entomological Magazine, 1: 511-514. - ONLINE

Ceriagrion rhomboidalis pour Ceriagrion glabrum

Ceriagrion glabrum (Burmeister, 1839)

Agrion rhomboidalis Palisot de Beauvois, 1807 est un nom oublié (nomen oblitum) pour Ceriagrion glabrum, si bien que l'espèce correspondante devrait s'appeler Ceriagrion rhomboidalis (Palisot de Beauvois, 1807).


© Benoit Guillon - Afrique du Sud en 2017

Agrion nicaeensis de Risso

Agrion nicaeensis Risso, 1826 corresponds à Calopteryx virgo. Ce taxon méridional corresponds même à Calopteryx virgo meridionalis si bien qu'en définitive nous devrions avoir plutôt Calopteryx virgo nicaeensis (Risso, 1826) pour désigner cette sous-espèce.

Aeshna coluberculus pour Aeshna mixta

Aeshna mixta Latreille, 1805

Libellula coluberculus est un nom oublié (nomen oblitum) pour Aeshna mixta. Elle a été décrite et illustrée en 1780 par Harris. Si Latreille (1805) connaît la planche d'Harris (1780) il ignore le nom de coluberculus donné par l'auteur anglais. On trouve dans la synonymie des essais d'adoption du nom correct de cette espèce avec Aeschna coluberculus habermayeri Götz, 1923.

Voir aussi : Simaeschna.


©entomart

Harris M. 1780 – An exposition of English insects. – White & Robson, London.
Latreille P.A. 1805 - Histoire naturelle, générale et particulière des Crustacés et des Insectes.- Paris.

Platycnemis oedipus taxon doublonné

Platycnemis oedipus (von Eichwald, 1830)
Agrion oedipus von Eichwald, 1830

Cette espèce est réputée en synonymie de Platycnemis dealbata, néanmoins la WOL distingue les deux taxons.

von Eichwald C.E. 1830 - Insecta. In Zoologia specialis quam expositis animalibus tum vivis. Vol.2.


Description originale de von Eichwald (1830)

Suppression d'Aeshna annulata

Aeshna annulata Fabricius, 1798

C'est un taxon énigmatique indiqué en Inde. Il a pu être associé à Gynacantha millardi - alors taxon synonyme (voir Steinmann 1997) -, or ce ne semble plus être le cas. Que ce soit annulata ou millardi, ces taxons n'apparaissent pas sur les listes modernes des Libellules de l'Inde. Déjà Fraser (1936) ne traite pas annulata (fig. ci-dessous).

Conclusion provisoire (hic 2018) : depuis sa fondation ce nom n'a été utilisé que dans une seule situation, celle de remplacer le nom de Cordulegaster annulata (= Aeshna annulata Latreille, 1805) par Cordulegaster boltonii car le premier était préoccupé (cf. Cordier 2018 ; rapprochement des deux noms fait par Selys en 1854 dans le Synopsis des Gomphines). Le passage d'un nom à l'autre ne semble pas avoir été l'objet d'articles ou de notes. The β Odonata associe ce taxon annulata à Gynacantha millardi, lui même mis en synonymie avec Gynacantha bayadera par les auteurs. Nous avons donc Aeshna annulata Fabricius, 1798 (nomen oblitum) avec pour synonymes millardi et bayadera.

Cordier J.Y. 2018 - Zoonymie des Odonates : les noms de Cordulegaster boltonii (Donovan, 1807), "le Cordulégastre annelé". - Blog.
Fabricius J.C. 1798 - Supplementum entomologiae systematicae. - Hafniae.
Fraser F.C. 1936 - The Fauna of British India. Odonata. vol.III.
Steinmann H. 1997 – World Catalogue of Odonata. – Walter de Gruyter.

Suppression de Gynacantha millardi

Gynacantha millardi Fraser, 1920

Steinmann (1997) propose une synonymie avec Aeshna annulata. Ce taxon réputé indien ne se trouve plus sur les listes des Libellules modernes de l'Inde, par contre elle est dans Fraser (1936). C'est un taxon très proche de Gynacantha bayadera qui seul subsiste sur les listes des Libellules de l'Inde. La synonymie est donc établie par les auteurs.

Fraser F.C. 1920 - Some new indian dragonflies - J. of the Bombay History Soc., 27.
Fraser F.C. 1936 - The Fauna of British India. Odonata. vol.III.
Steinmann H. 1997 – World Catalogue of Odonata. – Walter de Gruyter.

Libellula sylvia et Libellula depressa

Cordier (2019) en ce début d'année commente en détail les noms donnés à Libellula depressa.

La Sylvie de Geoffroy (1762) est finalement nommée Libellula sylvia par de Fourcroy (1785). Nous sommes en présence d'un Orthetrum en raison de ses ailes complètement diaphanes et de son abdomen pruineux bleuté. Néanmoins d'anciens auteurs l'avaient associée à tort avec Libellula depressa. En 1985, d'Aguilar et Dommanget la présente comme un Orthetrum cancellatum. Or, la description de Geoffroy (1762) parle de petites taches brunes au bord extérieur des ailes, ce qui est selon nous une indication pour certains mâles d'Orthetrum coerulescens qui présentent cette caractéristique originale partagée avec Libellula fulva mais de manière plus discrète. Malgré des recherches approfondies je n'ai pas réussi à trouver de photographie montrant ce détail. Les photographies présentées ne le montrent pas. Finalement j'ai trouvé une image proche de la description que je donne ici.


©© bync - Paul Cools - Encyclopedia of Life

Références
Cordier J.Y. 2019 - Zoonymie des odonates. Les noms de Libellula depressa (Linnaeus, 1758), la "Libellule déprimée".
d'Aguilar J. & Dommanget J.L. 1985 - Guide des Libellules d'Europe et d'Afrique du Nord. - Delachaux et Niestlé, Neuchâtel et Paris.
de Fourcroy A.F. 1785 - Entomologia parisiensis. - Parisiis.