Aeshna cyanea

De WorldOdonata

hit counter
> WorldOdonata > Epiprocta > Aeshnidae

Aeshna cyanea (Müller, 1764)

Aeschne bleue et verte [hic 2002]
Libellula aenea Sulzer, 1761 (nec Linnaeus, 1758), Libellula cyanea Müller, 1764, Libellula anguis Harris, 1780, Aeshna maculatissima Latreille, 1805, Libellula varia Shaw, 1806, Libelula grandis Donovan, 1807 (nec Linnaeus, 1758) [1], Aeschna iuncea de Charpentier, 1840 (nec Linnaeus, 1758), Aeschna atshischgho Bartenev, 1929, Aeschna bicellulata Görtler, 1948

Espèce non menacée - LC 2018 (En augmentation)

Cette espèce est le Cobaye des Odonates, très régulièrement utilisée pour les études sur les larves, la physiologie, la morphologie ou l'anatomie (hic 2019 ; voir références).

Latreille (1805) pense que la description de Linné (1758) pour Aeshna juncea comprends celle de cette espèce ; en tout cas des confusions s'en suivent. A ne pas confondre avec Libellula cyanea Fabricius, 1775. On trouve encore cette espèce sous les noms d'eximia ou roeselii (Selys 1850). Après l'utilisation de divers noms, celui d'Aeschna cyanea est restitué par Selys (1850).
Il est probable que ce taxon masque deux espèces, l'un en Europe et l'autre en Russie et dans le Caucase, séparées phylogénétiquement par Aeshna vercanica si on se base sur l'arbre donné par Schneider & al. (2015) (hic 2018).

  • Aeshna cyanea cyanea (Müller, 1764)
  • Aeshna cyanea atshischgho Bartenev, 1929

France (ill. Hoefnagel 1575), Angleterre (ill. Muffet 1589-90), Allemagne (ill. Roessel 1749), Suisse (Sulzer 1761). Danemark (Müller 1764).
Une des Aeschnes les plus communes. De l'Europe à la Sibérie, France, disparue d'Afrique du Nord [3]. Manque en Irlande, et, localement dans les Balkans et en Scandinavie (Deliry 2017). En Iran, il s'agit d'Aeshna vercanica (Schneider & al. 2018). Eaux stagnantes diverses jusqu'à une altitude moyenne, mais montant à 2200 m ou plus de 2300 m ; quelques cours d'eau méditerranéens. C'est une espèce présentant une exceptionnelle plasticité écologique, déjà en altitude, mais aussi selon les habitats fréquentés. On la vu pondre dans la mousse humide se développant dans les fissures des piedroits des ponts ou sur le béton, ainsi que des tentatives faites dans le tissus d'habits ou de filets de capture. En fin d'été et en automne elle se déplace volontiers sur les lisières forestières ou dans les chemins, le long des arbres ou des haies, même en ville et peut ne pas hésiter à pénétrer dans les habitations. Vole de mai à mi décembre. Premières émergences en Rhône-Alpes le 5 mai et dernières le 19 août, l'observation la plus tardive a été fait un 14 décembre. Développement larvaire en un ou deux ans, serait parfois bivoltine. Les œufs n'éclosent que le printemps suivant la ponte de l'année précédente (Deliry 2008, 2017, hic 2018).

France - La Henriette [de Villers 1789], Aeshne très tachetée [Latreille 1805] - Noms utilisés : Libellula cyanea [de Villers 1789] [2], Aeshna maculatissima Latreille, 1805 - Illustrée par Hoefnagel (1575), sud de la France (Gallia Auƒt) (de Villers 1789), vers Paris (Latreille 1805), Var, St Zaccharie (maculatissima ; Boyer de Fonscolombe 1838). Ensemble de la France, Corse comprise.

Aescya1.jpg
©© - Danièle Tixier-Inrep - France, Gard le 13 juillet 2014 - Monde des Insectes

Aescya.jpg
©© bync - Dominique Mouchené - France, Savoie le 2 octobre 2018 - Monde des Insectes


Andriès J.C., Porcheron P. & Dray, F. 1980 - Haemolymph ecdysteroids level following the injection of ecdysone or ecdysterone; its relation with tegument and midgut response in Aeshna cyanea (Insecta, Odonata). - Experientia, 36 (4) : 468-470.
Andriès J.C., Belemtougri G. & Tramu G. 1984 - Immunohistochemical identification of growth hormone-releasing factor-like material in the nervous system of an insect, Aeshna cyanea (Odonata). - Neuropeptides, 4 (6) : 519-528.
Andriès J.C. & Tramu G. 1985 - Distribution patterns of mammalian-like peptide immunoreactive cells in the midgut of Aeshna cyanea (Insecta, Odonata). - Experientia, 41 (4) : 500-503.
Andriès J.C. Belemtougri G. & Tramu G. 1985 - Coexistence of Serotonin and Cholecystokinin-like material in the nervous-system of Aeshna-cyanea (insecta, odonata). - Biogenic amines, 3(3) ; 219-227.
Blois-Heulin C. 1985 - The larval diet of three anisopteran (Odonata) species. - Freshwater Biology, 15 (4) : 505-514.
Komnick H. & al. 1984 - Absorption of dietary triacylglycerol by lipolysis and lipid resynthesis in the mesenteron of larval Aeshna cyanea (insecta, odonata). - Protoplasma, 123 (1) : 57-69.
Kukulies J. & Komnick H. 1984 - Lipid transport through the enterocytes of larval Aeshna cyanea (Insecta, Odonata). - European journal of cell biology, 34 (1) : 118-129.
Mikó Z. & al. 2017 - Effects of a glyphosate-based herbicide and predation threat on the behaviour of agile frog tadpoles. - Ecotoxicology and environmental safety, 140 : 96-102.
Pfitzner W.P. & al. 2015 - The role of mosquitoes in the diet of adult dragon and damselflies (Odonata). - Journal of the American Mosquito Control Association, 31 (2) : 187-189.
Schneider T. & al. 2015 - Aeshna vercanica sp. nov. from Iran with a new insight into the Aeshna cyanea-group (Odonata: Aeshnidae). - Odonatologica, 44 (1/2) : 81-106.
Tembhare D.B. 1980 - An electron microscopic study of the neurosecretory pars intercerebralis--corpus cardiacum system in larvae of the dragonfly, Aeschna cyanae (Müller)(Odonata : Aeschnidae). - Zeitschrift fur mikroskopisch-anatomische Forschung, 94 (1) : 60-72.
Ujszegi J. & al. 2016 - No Effect of a Glyphosate-based Herbicide on larval Dragonflies (aeshna cyanea) and Adult Newts (lissotriton vulgaris) in a Laboratory-based Experiment. - Acta Zoologica Academiae Scientiarum Hungaricae, 62 (4) : 355-367.


[1] - Selon Selys cette façon de concevoir la Libellula grandis viendrait de Petagna ou Olivier. [A préciser].
[2] - Noter l'utilisation précoce et correcte de ce nom par de Villers (1789) alors que les auteurs du début du XIXe siècle vont préférer d'autres noms négligeant celui donné initialement par Müller en 1764.
[3] - Récemment l'espèce ne subsistait plus que sur deux localités de l'Algérie. En Afrique du Nord elles différait écologiquement des populations d'Europe. Présence incertaine au Maroc.


Aescyast1.jpgAescyast2.jpgAescyast.jpg
Suède (1979) - Grande Bretagne (2001) - Åland (2012)