Aeshna grandis

De WorldOdonata

hit counter
> WorldOdonata > Epiprocta > Aeshnidae

Aeshna grandis (Linnaeus, 1758)

Grande Aeschne [cf. Olivier 1792]
Libellula grandis Linnaeus, 1758, Libellula quadrifasciata Müller, 1764 (partim) [1], Libellula rufa Müller, 1767, Libellula nobilis Müller, 1767, Libellula flavipennis Retzius, 1783 [2], Aeshna linnaei Ander, 1953

Espèce non menacée - LC

Le passage dans le genre Aeshna se fait avec Fabricius (1775). Selon Leach in Brewster (1815) plusieurs espèces ont été confondues avec celle-ci en Europe.

  • Aeshna grandis grandis (Linnaeus, 1758)
  • Aeshna grandis linnaei Ander, 1953

Connue du Pléistocène de Slovénie [A préciser].
Angleterre (ill. Ray 1710), France (ill. de Réaumur 1742), Suède (Linnaeus 1746), Allemagne (ill. Roessel 1749). Europe (Linnaeus 1758), Suède (Linnaeus 1761).
Grèce (Poda 1761), Slovénie (Scopoli 1763), Danemark (Müller 1764), Italie (Allioni 1766), Suisse (Steiner 1775, Fuessly 1775), France, Paris (de Fourcroy 1785), Angleterre (Samouelle 1819), Belgique (Vander Linden 1825), Russie (Eversmann 1836). Europe septentrionale et moyenne absente du sud (Hagen 1840). Ne se trouve ni en Provence, ni en Italie et semble étrangère à tout le Midi (Selys 1840). Se trouve de plus en Laponie, Ecosse, Irlande ainsi que dans la Sibérie septentrionale (Selys 1850).

Depuis l'Europe, au niveau des îles Britanniques et la France, à l'Asie, jusqu'au Lac Baïkal. Généralement à altitude moyenne (200 à 1000 m, mais atteint plus de 2000 m) dans les eaux stagnantes, parfois courantes. Vole en août et septembre en Belgique - Selys 1840b - ; de (mai) juin à octobre (novembre). Les dates du 13 mai au 8 novembre sont rapportées pour la région Rhône-Alpes. Développement larvaire en deux ou trois ans. Elle tends à pondre dans du bois vermoulu présent au niveau de l'eau. La parade nuptiale est accompagnée de claquement d’ailes à la manières des Hiboux (Deliry 2008, 2017, 2018a).

France - La Julie [Goeffroy 1762] - Noms utilisés : Libellula grandis [de Fourcroy 1785] - Il semble possible que les premières indications sous ce nom soient incertaines, comme par exemple chez de Tigny (1802) qui la donne fréquente en région parisienne. Illustrée par de Réaumur (1742), région parisienne (Julie : Geoffroy 1762), nord et centre de la France (Selys 1850). Se trouve essentiellement depuis le Limousin à l'est de la Normandie, de l'Isère au nord-est de la France, occasionnelle dans les Hautes-Alpes et indiquée dans les Pyrénées, Loire-Atlantique. Manque en Corse. En augmentation confirmée dans le pays (hic 2018). CR 2019 Loire.

Aesgra.jpg
©© bync - Alain Cochet - France, Puy-de-Dôme le 7 août 2015 - Monde des Insectes


Montgomery B.E. 1925 - Note on Aeshna grandis L. - Ent. Mon. Mag. 61: 19.


[1] - Libellula quadrifasciata Müller, 1764 est attribué à Aeshna grandis par Hagen (1840), Selys (1840), Kirby (1890) et Bridges (1994). Libellula quadrifasciata var ß Müller (1764) correspond à Anaciaeschna isoceles.
[2] - Libellula flavipennis Retzius, 1783 est attribuée par Selys (1840a) à de Geer, mais bien mis en synonymie avec cette espèce. Hagen (1840) fait de même. Kirby (1890) et Bridges (1994) rétablissent Retzius comme descripteur et confirment la synonymie.


Aesgrast.jpgAesgrast2.jpgAesgrast1.jpg
Monaco (1987) - Russie (2001) - Alderney (2010)