Collaborations entre auteurs en odonatologie

De WorldOdonata

hit counter
> WorldOdonata > Communiqués

Communiqué du 19 février 2019


En janvier 2019 nous entamons une réflexion sur les collaborations entre auteurs qui parcourent la systématique des Odonates. Nous avions pensé ne pas en tenir compte à l’exception de travaux clairement intégrés dans une oeuvre plus générale comme Erichson in Schomburgk ou Selys in Lucas. Dans ces exemples un auteur décrit une espèce dans un ouvrage plus important. Nous avons entamé une réflexion en parallèle sur la collaboration d’Hagen in Selys dont de nombreux exemples sont repris dans la systématique des Odonates. Nous pensons que Selys écrit le plus souvent ses monographies sur la base de notes ou manuscrit d’Hagen et que ce dernier prends un place qui ne lui est pas légitime. Nos premières recherches vont dans ce sens. Nous proposons en conclusion que si la contribution d’un supposé descripteur n’est pas clairement établie de ne pas tenir compte des options proposées. Nous avons donc deux situations, un auteur publie dans un oeuvre plus important pour la première, la contribution de descripteur est clairement établie.
R.Garrison (in litt. du 29 janvier 2019) est d’accord avec ce point de vue. Cet auteur établie la paternité des taxons à Hagen au cas par cas comme le préconise Montgomery dans son article sur les Polythoridae. Ce dernier dit qu’il y a une grande confusion dans la paternité des espèces et des genres décrits dans les travaux de Selys publiés avec la collaboration d’Hagen ; presque toujours il s’agit de manuscrits ou d’exemplaires de collection. Kirby (1890) toutefois ramène tous les taxons à Selys, ce qui est manifestement faux car Selys n’a pas vu tous les taxons.