Cordulia aenea

De WorldOdonata

hit counter
> WorldOdonata > Epiprocta > Corduliidae

Cordulia aenea (Linnaeus, 1758)

Cordulie bronzée [cf. Olivier 1792]
Libellula aenea Linnaeus, 1758 (partim), Cordulia turfosa Förster, 1902, Cordulia laubmanni Glötz, 1923, Cordulia brachycauda Görtler, 1948, Cordulia longicauda Görtler, 1948, Cordulia linaenea Fraser, 1956, Cordulia selysi Belyshev, 1956, Cordulia aeneaturfosa Buchholz, 1967

Espèce non menacée - LC 2009

Coraen.png
©© bysa - Göran Liljeberg, Hallvard Elven - Naturhistorisk museum, Universitetet i Oslo - Lien Internet

Notons qu'un individu présenté dans la collection actuelle de Linné corresponds à Somatochlora flavomaculata (hic 2019). En effet un ♂ de la flavomaculata est placé sous le nom aenea dans la collection de Linné à Londres à côté de la véritable ♀ d'aenea (Selys 1850). La taxonomie de cette espèce est stable jusqu'au XXe siècle date à laquelle apparaissent quelques premiers synonymes (hic 2018, 2019).
Anciennement en Afrique du Nord. Eurasie, depuis l'Europe au Japon, Asie mineure. Rare dans les plaines méridionales. France. Lacunaire dans le sud de son aire. En déclin localement. Eaux stagnantes ou lentes jusqu'à 1800 (2100) m d'altitude. Vole - exceptionnellement dès février - d'avril à juillet, voire mi août en altitude (Deliry 2017).

  • Cordulia aenea aenea (Linnaeus, 1758)
  • Cordulia aenea laubmanni Götz, 1923 - Serait dans le nord des Alpes (!) selon Davies & Tobin (1985), mais mis en synonymie avec l'espèce par Bridges (1994).

On a pu considérer Cordulia amurensis comme une sous espèce de l'aenea.

On distingue aussi les formes suivantes :

  • Cordulia aenea f. brachycauda Goenther, 1848
  • Cordulia aenea f. longicauda Goenther, 1848

Europe (Linnaeus 1758), Suède (Linnaeus 1761).
Suisse (Steiner 1775, Fuessly 1775), Angleterre (Harris 1780), Norvège (Ström 1783), France (de Fourcroy 1785), Belgique (Vander Linden 1825), Allemagne (de Charpentier 1825), Russie (Eversmann 1836). Dans toute l'Europe. Pologne (Silésie) (de Charpentier 1840), semble habiter toute l'Europe froide et tempérée, commune nulle part (Selys 1840a). Pays Baltes, Prusse, Allemagne, Danemark (Hagen 1840). La répartition de cette espèce est assez bien connue à l'époque de Selys (1850), il ajoute l'Irlande et l'Autriche, mais elle manque en Laponie et en Ecosse.

Anciennement en Afrique du Nord. Eurasie, depuis l'Europe au Japon, Asie mineure. Lacunaire dans le sud de son aire. En déclin localement. Eaux stagnantes ou lentes jusqu'à 1800 m d'altitude (Deliry 2017). Espèce des eaux calmes comme les grands étangs et les lacs forestiers, les tourbières, mais aussi dans les lônes, gravières, cours d'eau lents et les canaux. Vole - exceptionnellement dès février - d'avril à juillet, voire mi août en altitude ; du 20 mai au 10 juillet en Belgique - Selys 1840b - (Deliry 2017, hic 2018).

France - Paris (de Fourcroy 1785), assez rare en France (Latreille 1805, de Charpentier 1840), prise à Lyon par E.Foudras (Selys 1850). En augmentation en Rhône-Alpes (Deliry & al. 2014).

Coraen.jpg
©© byncsa - Cyrille Deliry - France, Ain le 1er mai 2015 - Histoires Naturelles

Coraen1.jpg
©© bysa - Christian Fischer - Allemagne le 10 mai 2009 - Wikimedia Commons


Schneider W. 1986 - Erstnachweis von Cordulia aenea (Linnaeus, 1758) Wr die Türkei (Odonata : Anisoptera : Corduliidae). - Entomologische Zeitschrift, 96 : 92-93.