Essai de classification phylogénétique des Odonates

Cat.jpg

> Libellules du monde Entier

Essai de Classification phylogénétique des Odonates

Hypothèses... [Classification phylogénétique] - Dénégation de l'intention de publication (CINZ 8.2) : Il ne s'agit pas d'une publication, mais d'un document de travail et de premières hypothèses. - Ces pages ne sont pas une Classification officielle des Libellules, mais un travail de réflexion en particulier sur la Phylogénétique. - These webpages are not an official Classification of Odonata but an hypothesis.

Coucodonates.jpg

On distingue parmi les Hexapodes (Hexapoda Latreille, 1825), la Classe des Insectes (Insecta Linnaeus, 1758). Dans la sous-classe des Ptérygotes, se distingue la Clade des Paléoptères (Paleoptera Crampton, 1915) découpés en deux Super-Ordres, les Ephéméroptères (Ephemeroptera) et Odonatoptères (Odonatoptera Lameere, 1900). Les Paléoptères comptent près de 10000 espèces. On les oppose aux Neoptera van der Wulp, 1890 qui ont plus d'un million d'espèces connues.

Les Odonates sont des êtres vivants (êtres apparus entre - 4 à - 3 Ga) eucaryotes (- 3 à - 2 Ga) Opistochontes du groupe des Choano-organismes (- 2 à 1 Ga), Métazoaires (-1 Ga), Eumétazoaires, Bilatériens, Protostomiens, Cuticulates du groupe des Ecdyozoaires, Panarthorpodes (- 700 Ma), Mandibulates, Pancrustacés (-700 à - 500 Ma), Hexapodes (- 500 Ma) du groupe des Insectes (- 400 Ma) au sein duquel ils se distinguent clairement il y a 300 millions d’années.
En d'autres termes ce sont des êtres vivants dont les cellules possèdent un noyau, qui fabriquent de la chitine, dont les ancêtres développaient des choanocytes, leur organisme étant pluricellulaire avec une bouche et plusieurs feuillets cellulaires, avec une symétrie bilatérale, la bouche se développant avant l'anus chez l'embryon, à squelette formant une cuticule, rigide et nécessitant des mues successives, possédant des appendices pairs, notamment des mandibules et des antennes, des pattes au nombre de trois paires du groupe des Insectes. Les dates données entre parenthèses sont d'hypothétiques repères chronologiques de la première diversification de chacun des ensembles considérés.
On distingue les Libellules par la présence de mandibules et d'antennes, Mandibulates ou Antennates, à la différence des chélicères qui caractérisent les Chélicérates (Araignées, Scorpions...). Alors que débute l'époque dite fossilifère, avec le Cambrien on connaît déjà une bonne diversité de Mandibulates dont la diversification fondamentale est à situer entre - 700 et - 500 Ma à la charnière du début de l'ère Primaire. L'ensemble est confus, avec convergences et diversification variées, les mille-pattes se distinguent au sein des Myriapodes, alors que les Pancrustacés sont formés de divers groupes dont les Crustacés et les Hexapodes auxquels appartiennent les Libellules. La diversification des Pancrustacés si elle commence avec le Cambrien aux alentours de - 500 Ma, elle se poursuivra jusqu'à nos jours. Les premiers Hexapodes, qui ne sont rien d'autre que les Insectes au sens large, font leur apparition plus tard, au cours du Dévonien, soit vers - 400 Ma. Les Odonates se distinguent nettement de la plupart des autres Insectes, ceux-ci présentant souvent entre eux des affinités significatives. Ils se rapprochent des Ephéméroptères qui s'originalisent de la même manière au sein de l'arbre phylogénétique des Insectes.
Les premiers Protodonates connus concernent le Carbonifère, vers - 300 Ma. A l'apparition des Libellules, la Pangée n'est pas encore constituée, l'Europe et l'Amérique du Nord sont toutefois réunies par la chaîne hercynienne au sein de laquelle se développent de luxuriantes forêts humides. Les premiers Zygoptères datent du Permien (vers - 250 Ma), alors que les Protodonates sont fortement diversifiés, et aucun Anisoptère n'a été repéré avant le Jurassique (vers - 150 Ma).

Odonata.jpg
Les Odonates forment un groupe à part parmi les Pterygota accompagnés des Ephemeroptera et des Neoptera. - Situation des Odonata au sein des Hexapoda d’après la fig.2 de Misof & al. (2007)

Odonata Fabricius, 1793 [Ordre]

Eukaryota Whittaker & Margulis, 1978 > Animalia Linnaeus, 1758 > Eumetazoa Bustchli, 1910 > Bilateria Hatscheck, 1888 > Ecdysozoa Aguinaldo & al., 1997 > Arthropoda Latreille, 1925 > Hexapoda Latreille, 1925 > Odonatoptera Martynov, 1923 > Odonata Fabricius, 1793


> Zygoptera + Epiproctophora


Les Odonates est un ordre proche des Ephéméroptères avec lesquels ils forment les Paléoptères et dont ils ont divergé il y a près de 350 Ma. Les premiers fossiles datent du Namurien (environ 320 Ma). Si on les considère au sens des Odonatoptères (Odonatoptera Martynov, 1932), ils sont constitués de nombreux groupes majeurs et fossiles.
Pour cette classification dite "phylogénétique" et opposée à la classification usuelle ou régulière dite "traditionnelle" nous nous basons sur une synthèse (Deliry 2014) que nous simplifions lorsque nécessaire et corrigeons parfois (hic 2018).
Outre les sous-ordres actuels, on trouve dans les Odonates des ensembles fossiles : Protolindenia (genre), Protanisoptera (sous-ordre), Archizygoptera (sous-ordre), Triadophlebiomorpha (Sous-ordre) et Tarsophlebioptera (sous-ordre). Les Odonates actuels étant rangés dans le Euodonata. Ces derniers comprennent les Zygoptera et les Epiproctophora ainsi que la famille fossile des Saxonagrionidae.

Références

Fabricius J.C. 1793 - Entomologia systematica emendata et aucta. Tome II. - Hafniae. - PDF
Deliry C. 2014 - Classification phylogénétique des Libellules. - Histoires Naturelles, 34. - [Archive à la demande]
Misof B.& al. 2007 - Towards an 18S phylogeny of hexapods: Accounting for group-specific character covariance in optimized mixed nucleotide/doublet models. - Zoology, 110 : 409-429.

Liens externes

> Fossilworks
> The Taxonomicon

Archives

Nous avons dressé en 2005 cet arbre phylogénétique à partir d’un tableur. Regardé globalement ceci permet de situer les grands ensembles phylogénétiques.
A droite les Zygoptères qui se distinguent en Caloptéryx, Agrions et Lestes (Calopterygomorpha, Coenagrionomorpha, Lestomorpha). A gauche les Anisoptères souvent plus évolués qui montrent à la base les Aeschnes, les Cordulégastres et les Gomphes (Euaeshnodea, Cordulegastrida, Desmoproctida), cet ensemble étant relié par un groupe «étape» des Cordulies menant aux Libellules (branche des Trichopalpida).

Phylodo.jpg
© 2005 - Cyrille Deliry - Selon Bechly (2005) et Carle & Kjer (2002)