Hemianax ephippiger

De WorldOdonata

hit counter
> WorldOdonata > Epiprocta > Aeshnidae

Hemianax ephippiger (Burmeister, 1839)

Anax ephippiger (Burmeister, 1839)

Anax porte-selle - (en) Vagrant Emperor
Aeschna ephippigera Burmeister, 1839, Anax ephippiger (Burmeister, 1839), Aeshna (Anax) mediterranea Selys, 1839, Anax senegalensis Rambur, 1842, Anax marginope Baijal & Agarwal, 1955

La WOL utilise le genre Anax. Carle & al. (2015) confirment que cette espèce devrait être rangée dans le genre Hemianax et nous le suivons sur ce point.

Hemeph.png
©© bysa - Göran Liljeberg, Hallvard Elven - Naturhistorisk museum, Universitetet i Oslo - Lien Internet

Inde, Madras (Burmeister 1839) [1].
Essentiellement en Afrique, Arabie, Moyen Orient, Inde. Migrateur jusqu'aux Shetland, Féroées et Islande. Phénomène migratoire en Europe en augmentation depuis les années 1980 (migrations massives en 1989, 1995 et 2011 notamment). Egarée jusqu'en Amérique, en Thaïlande et en Chine (Deliry 2017). Espèce éthiopienne avec remontées septentrionales (Deliry 1997). Pionnières, eaux stagnantes, même saumâtres ; développement constatée jusqu'à 620 m d'altitude en Suisse (Deliry 2017). Sa présence a pu être constatée en altitude lors de mouvements comme vers 1200 m en France et probablement plus haut encore. Le développement hivernal de la larve en Europe est exceptionnel et a été constaté notamment en Camargue. Le développement larvaire très rapide permet la présence d'une génération estivale dans le sud de l'Europe émergeant vers le mois d'août. C'est un migrateur obligé qui quitte nécessairement les sites de sa naissance. Vole en Europe essentiellement selon deux périodes : (février) avril à mai et août à septembre, mais observation le 5 janvier 2011 d'un couple en tandem, pondant en Andalousie (F.Diemert, in litt.). La reproduction des individus au Maroc semble se faire entre mi décembre et mars et les émergences entre mai et juin (Jacquemin & Boudot 1999). L’espèce est indiquée tout l’hiver en Afrique du Nord (Deliry 2017). On notera quelques autres mentions précoces en Europe : le 22 février 2004 à Palavas les Flots (France), le 23 février 2004 à Procida (Italie) et le 24 février 2004 à l'Espignan (Hérault, France) suit à un coup de Sirocco en Afrique du Nord les 21 et 22 février. D'autres mentions multiples sont rapportées du mois de mars. On trouvera en outre un individu trouvé mort le 31 janvier 1999 en Charente Maritime (France ; Jourde & Thirion 1999). Le développement larvaire sait être très rapide et ne se réaliser qu'en deux mois seulement, ce qui permet l'émergence d'une génération estivale vers le mois d'août en Europe. Aucune émergence printanière ne semble signalée dans le Sud de la France, elles ne sont notées qu'en été, suite à l'arrivée d'individus reproducteurs au printemps (Grand 1990). Générations estivales et hivernales évoquées comme le seul cas en France en Camargue, où la reproduction serait interrompue de temps à autre par un hiver plus rigoureux (M.Papazian in Prot 1998). Développement hivernal prouvé en Camargue, 2 exuvies le 29 avril 2000, assez nombreux individus immatures (in Faton 2003). De telles émergences printanières sont indiquées en 1975 en Israël par de Marmels (1994).
En Grande Bretagne (A.Parr, in litt.) les données concernaient essentiellement la fin de l’automne ou l’hiver, mais à partir du milieu des années 1980 les données estivales deviennent plus commune dans ce pays. Précoce en Europe le 18 mars 2000 à Tarascon, France (C.Bernier, in litt.), groupe à Procida vers Naples, Italie le 28 mars 2000 (C.d’Antonio). Nous réalisons les 29 et 30 avril 2000 (J.M.Faton, S.Befeld, A.Dorgère et C.Deliry) diverses observations de cette espèce en Camargue, France, avec des nombres significatifs, des individus immatures et la récolte de deux exuvies. Il s’agit d’une des premières preuve de reproduction avec développement hivernal de l’espèce en Europe (hic 2019).

Phenohemeph.png
Noter la phénologie clairement bipolaire en Rhône-Alpes - © Groupe Sympetrum

Hemeph1.jpg
shared - Oleg Kosterin - ♂ immature - Russie (Caucase) - 2017 - [All Odonata] - [A préciser].

Hemeph2.jpg
shared - © John Curd - Espagne le 14 mai 2017 - Flickr

Hemeph.jpg
©© byncsa - Cyrille Deliry - France, Var le 16 août 2008 - Histoires Naturelles


Burmeister H. 1839 - Handbuch der Entomologie. - Enslin, Berlin : Libellulina : 805-862.
Carle F.L., Kjer K.M. & May M.L. 2015 - A molecular phylogeny and classification of Anisoptera (Odonata). - Arthropod Systematics and Phylogeny, 73 (2) : 281-301.
de Selys Longchamps E. 1839 - Description de deux nouvelles espèces d'Aeshna du sous-genre Anax (Leach). - Acad. roy. de Bruxelles, 6 (10).
de Selys Longchamps E. 1840a - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles.
de Selys-Longchamps E. 1840b - Additions à deux notices sur les Libellulidées, insérées précédemment dans les Bulletins de l'Académie. - Bull. de l'Acad. roy. des Sc. de Belgique, 7 (2) : 87-97.
de Selys Longchamps E. 1850 - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Bruxelles, Paris.
Degrange C. & Seassau M.D. 1970 - Première capture en Europe de la larve de Hemianax ephippiger (Burmeister), 1839 (Odonata, Anisoptera, Aeshnidae). - Trav. Lab. Hydrobiol.de Grenoble, 61 : 77-87.
Deliry C. 1997 - Atlas des Libellules de la région Rhône-Alpes. Premier volet : Les espèces Rares et menacées des départements des Alpes du Nord Française. Isère, Savoie, Haute-Savoie. - Sympetrum n°12, 13 & 14, Grenoble : 62+48+73 pp.
Deliry C. 2017 - Odonata Europaea. - Histoires Naturelles nº49. 'Faton J.M. 2003 - Avancement de la prospection dans la Drôme et découverte de trois nouvelles espèces pour le département : Coenagrion caerulescens (Fonscolombe, 1838), Gomphus graslinii Rambur, 1842 et Hemianax ephippiger (Burmeister, 1839). - Martinia, 19(2) : 61-64.
Grand D. 1990/\ - Sur une migration d'Hemianax ephippiger (Burmeister, 1839) en région lyonnais (Rhône) (Odonata, Anisoptera : Aeshnidae). - Martinia, 6(4) : 85-91.
Jacquemin G. & Boudot J.P. 1999 - Les libellules (Odonates) du Maroc. - SFO, Bois d'Arcy : 150 pp.
Jourde P. & Thirion J.M. 1999 - Nouvelles mentions d'Hemianax ephippiger (Burmeister, 1839) et données précoces pour quelques Odonates en Charente Maritime. - Matinia, 15(2) : 46>
Juliand C., Juliand P. & Ladet A. 1995 - Essai de synthèse des observations d'Hemianax ephippiger (Burmeister, 1839) (Odonata, Anisoptera, Aeshnidae) de 1989 à 1994. - Sympetrum, 8 : 9-16.
Papazian M. 1992 - Contribution à l'étude des migrations massives en Europe de Hemianax ephippiger (Burmeister, 1839) (Odon., Anisoptera : Aeshnidae). - Ent. gall., 3(1) : 15-21.
Rambur J. 1842 - Histoire naturelle des insectes. Névroptères. - Roret, Paris.


[1] - Selys (1839, 1840a, 1840b) indique cette espèce des côtes de Provence en France, comme commune à certaines époques, ainsi que connue au Sénégal. Cette information est parfaitement conforme à nos connaissances actuelles, néanmoins Selys (1850) considérant cette espèce comme exotique (Sénégal, Himalaya) supprime les mentions françaises données plus haut ; aussi indiquée - alors avec doutes - de Sardaigne. Tout semble en définitive correct, ou s'il y a erreur, c'est cohérent (hic 2018). Rambur (1842) commente les mentions provençales, les attribuant à Aeshna affinis.