Les Sympétrums de Newman en 1833

De WorldOdonata
Nomina.jpg

hit counter

> WorldOdonata > Nomina Odonata

Deliry C. 2019 - Les Sympétrums de Newman en 1833 (Odonata : Libellulidae). - Nomina Odonata, 11 janvier 2019.


En 1833, Newman décrit le genre Sympetrum accompagné de quelques descriptions précises de taxons dans pages 511 et suivantes. Malgré leur grande qualité ces descriptions sont accompagnées de noms assez maladroits dans un contexte où Sympetrum sanguineum était méconnu et Sympetrum striolatum n'était pas décrit.

Sympetrum scoticum est attribuée à Leach pour sa description dans un mystérieux ouvrage (XI 136) et à Donovan pour son illustration. L'espèce corresponds classiquement à Sympetrum danae et est indiquée en Ecosse et dans quelques parties de l'Angleterre.

Sympetrum rufostigma Newman, 1833, corresponds à bien Sympetrum sanguineum en raison de ses pattes noires. Elle est particulièrement abondante [en Angleterre vers Londres].

Sympetrum vulgatum Newman, 1833 (nec Linnaeus, 1758) est une Libellule aux pattes marquées de jaune, mais diffère de la Libellula vulgata de Linnaeus (1758) si bien que Newman marque la "synonymie" d'un point d'interrogation. Nous pensons vus son abondance, qu'il s'agit de Sympetrum striolatum.

Sympetrum basale Newman, 1833 (nomen oblitum) est un nom oublié qui n'est pas synonyme comme on l'a cru de Sympetrum sanguineum ! L'auteur adopte le nom donné par Stephens, sans description, en 1829 (Libellula basalis). Les ailes magnifiquement marquée de couleur safran et la rareté de l'espèce [vers Londres] correspondent à Sympetrum fonscolombii qui ne sera finalement décrit "officiellement" que quelques années plus tard.

Symflaalberto.jpg
©© bysa - Alberto Luis Nunes - Wikimedia Commons - Sympetrum fonscolombii

Sympetrum flaveolatum est Sympetrum flaveolum, bien reconnaissable à ses amples marques jaunes à la base des ailes. Rarement prise vers Londres, elle est plus abondante en Ecosse. Il partage cette conception de ce nom avec Müller : Libellula flaveolata Müller, 1764 (nec Linnaeus, 1761) qui avait déjà fait la "confusion".

On trouve en note de bas de page les descriptions des genres Orthetrum, Platetrum et Leptetrum. Le dernier utilisé pour Libellula quadrimaculata n'est pas usité.


Newman E. 1833 - Entomological notes. - Entomological Magazine, 1: 511-514.