Aeshna grandis

De Histoires Naturelles
Révision datée du 22 avril 2019 à 06:51 par Deliry Cyrille (discussion | contributions) (Aeshna grandis (Linnaeus, 1758))
Banodo.jpg

> World Odonata


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Genres - Références
Cliquez sur le nom du genre pour accéder à la classification de l'espèce.

Banfr.jpg

> Odonates de France

Aeshna grandis (Linnaeus, 1758)

Grande Aeschne
Libellula grandis Linnaeus, 1758, Libellula quadrifasciata Müller, 1764 (partim) [1], Libellula rufa Müller, 1767 [N'est pas sur la WOL], Libellula nobilis Müller, 1767 [N'est pas sur la WOL], Libellula flavipennis Retzius, 1783, Aeshna linnaei Ander, 1953

Connue du Pléistocène de Slovénie [A préciser].
Angleterre (Ray 1710), France (de Réaumur 1742), Suède (Linnaeus 1746), Allemagne (Roessel von Rosenhof 1749).
Grèce (Poda 1761), Slovénie (Scopoli 1763), Damemark (Müller 1764), Italie (Allioni 1766).
Depuis l'Europe à l'Asie, jusqu'au Lac Baïkal. Généralement à altitude moyenne (200 à 1000 m, mais atteint plus de 2000 m) dans les eaux stagnantes, parfois courantes. Vole de (mai) juin à octobre (novembre). Les dates du 13 mai au 8 novembre sont rapportées pour la région Rhône-Alpes. Développement larvaire en deux ou trois ans. Elle tends à pondre dans du bois vermoulu présent au niveau de l'eau. La parade nuptiale est accompagnée de claquement d’ailes à la manières des Hiboux (Deliry 2008, 2017).

Odofr.png

France - Indiquée par de Réaumur (1742). Se trouve essentiellement dans le nord-est de la France et descends jusqu'à la Drôme par le sud-est, l'Aveyron par Massif Central et atteint la Mayenne à l'ouest. Localement dans les Pyrénées et isolée en Loire-Atlantique. Cette espèce est en expansion en France [2013] [2].
Aesgrafr.jpg

Aesgra.jpg
©© bync - Alain Cochet - France, Puy-de-Dôme le 7 août 2015 - Monde des Insectes


Bridges C.A. 1994 – Catalogue of the family-group, genus-group and species-group names of the Odonata of the world (Third Edition). – Chez l’auteur, Urbana, Illinois.
de Réaumur R.A. 1742 - Mémoire pour servir à l'histoire des Insectes. - Paris.
de Selys Longchamps E. 1840 - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles.
Deliry C. (coord.) 2008 - Atlas illustré des Libellules de la région Rhône-Alpes. - Dir. du Groupe Sympetrum et Muséum d'Histoire Naturelle de Grenoble, éd. Parthénope, Mèze : 404 pp.
Deliry C. 2017 - Odonata Europaea. - Histoires Naturelles, n°49.
Hagen H.A. 1840 - Synonymia Libellularum Europaearum. - Regimontii Prussorum.
Kirby W.F. 1890 - A synonymic catalogue of Neuroptera Odonata or Dragonflies with an appendix of fossil species. - London.
Linnaeus C. 1746 - Fauna Svecica. - Stockholmiae.
Linnaeus C. 1758 – Systema naturae. – 10e édition. – Holmiae.
Ray J. 1710 - Historia insectorum. - Londoni.
Roessel von Rosenhof A.J. 1749 - Insecten-Belustigung. - Nürberg.


[1] - Libellula quadrifasciata Müller, 1764 est attribué à Aeshna grandis par Hagen (1840), de Selys Longchamps (1840), Kirby (1890) et Bridges (1994). Libellula quadrifasciata var ß Müller (1764) correspond à Aeshna isoceles.
[2] - En 2013 selon les éléments disponibles sur la liste Boyeria, les observations d’Aeshna grandis semblent se multiplier dans le Centre de la France et le Bassin Parisien. Serait-elle en expansion ? Ainsi la découverte de cette espèce sur trois nouveaux départements de la région Centre est-elle relatée (V.Motteau). Après plusieurs années de recherche les premières preuves de reproduction sont rapportées pour la Seine-et-Marne (P.Rivallin). En Haute-Normandie également c’est une bonne année à Aeshna grandis. Son observation sur au moins 6 stations est indiquée (M.Lorthiois). R.Krieg-Jacquier rappelle que l’espèce peut être un grand voyageur... il préconise la recherche des exuvies comme preuve de reproduction.


Banpcv.jpg

> Biodiversité en Poitou Charentes > Odonates

Aeshna grandis en Poitou-Charentes et Vendée

[Erronée ?]
En Poitou-Charentes elle semble signalée probablement par confusion en Charente-Maritime (Beltremieux 1884) et par erreur dans la Vienne au XIXe siècle. Elle n'a pas été retrouvée.


Beltremieux E. 1884 - Faune vivante de la Charente-Inférieure. - Académie des belles lettres, Sciences et Arts de la Rochelle. Extrait Annales Soc. Sci. Nat. Charente-Inférieure.