HistoirnaT Just Press

De Biologie et Géologie

> Accueil

Justpress.jpg

Séisme du 11 novembre 2019 vers Montélimar

shared - © Jeff Pachoud (AFP) - Quelques effondrements majeurs au Teil

Le séisme survenu dans la région de Montélimar avait une magnitude passant de 5,4 sur l'échelle de Richter et son épicentre était situé près du Teil en Ardèche. Le foyer du séisme se trouvait à 9 km de profondeur. Le secteur est dans une zone à risque modéré, à proximité des zones à risque moyen des Alpes en général. Le niveau 5 ne survient normalement pas ou presque pas sur le territoire de la Métropole et ne concerne le plus souvent que les territoires d'Outre Mer en France, moins encore dans une zone à risque modéré.

Ce tremblement de terre a été clairement ressenti jusqu'à Lyon, Montpellier, voire Narbonne.
Ce séisme paraîtra exceptionnel par sa localisation dans un secteur relativement calme et par sa magnitude relativement élevée, ce qui corresponds à un record local pour une période récente. Ce sont près de 200 bâtiments - peut-être 800 selon les sources - qui ont été altérés ou se sont partiellement effondrés.

On a découvert le 18 novembre par image satellite que l'a terre s'est élevée de 5 à 10 cm dans la région du Teil suite au séisme récent. Pas banal !

Zonagesismique.jpg
Nouvelle carte en vigueur depuis 2011

Sismicitefrance.jpg

Le séisme le plus important en France au cours du XXe siècle a eu lieu le 11 juin 1909 dans le nord des Bouches-du-Rhône, centré sur Lambesc. On a alors déploré 46 morts. Deux secousses importante ont été alors ressenties dans toute la Provence. Ce séisme est estimé à 6,2 sur l'échelle de Richter. Des dégâts très importants avec des maisons complètes effondrées sont constatés.

Lambesc1919.jpg
Rognes (Bouches-du-Rhône) - De nombreuses maisons se sont écroulées, résultat du séisme du 11 juin 1909

[13 novembre 2019]

Le Nil un fleuve âgé de 30 millions d'années

Le visage de la Terre est façonné au cours des millions d'années qui passent : tectonique des plaques, érosion, orogénèse... Or, le Nil semble avoir échappé au temps et exister au sein de l'Afrique depuis fort longtemps.
Or, ses sources se maintiennent en altitude en raison de forces orogéniques continue depuis sa formation. Le Plateau éthiopien s'est formé il y a environ 30 Ma et depuis n'a pas failli en terme de bonne altitude, si bien que les sources du Nil et le fleuve lui-même se sont maintenus depuis D'une autre part, les parties basses de l'Egypte sont en subsidence continue.
C'est un très bel âge pour ce fleuve qui est le plus long de la Terre.
Nilsat.jpg


Faccenna C. & al. 2019 - Role of dynamic topography in sustaining the Nile River over 30 million years. - Nature Geoscience, 11 novembre 2019.

[13 novembre 2019]

Un Primate bipède datant de plus 11 Ma n'appartenant pas à la lignée humaine

Représentation d'artiste de Danuvius gugenmosi - shared - © Velizar Simeonovski - Carnivora [1]

On a récemment découvert en Bavière (Allemagne), un grand Singe bipède qui vivait il y a près de 11 Ma et qui n'appartient pas à la Lignée humaine. Il a été baptisé Danuvius guggenmosi. Ce sont au moins 4 spécimens qui ont été découverts. Le paléoenvironnement était composé d'une faune riche vivant sous un climat tropical et ce Singe vivait en milieu forestier. Ce dernier élément démontre que la bipédie n'est pas obligatoirement liée à l'ouverture des habitats. Outre son déplacement bipède Danuvius guggenmosi se déplaçait par suspension dans les arbres. Son genre provient du nom d'un fleuve de Germanie cité par Jules César. Celui-ci semble correspondre au Danube.

Les derniers grands Singes présents en Europe on disparu il y a 8 Ma et les Humains ne ce sont installés sur ce continent que récemment. En effet Homo antecesor n'est présent en Europe que vers 1 Ma.


Böhme M. & al. 2019 - A new Miocene ape and locomotion in the ancestor of great apes and humans. - Nature, 6 novembre 2019.


[1] - Source - Carnivora

[7 novembre 2019]

Des Rhinocéros dans le nord du Canada il y a 8 à 9 Millions d'années

On a découvert dans le nord du Canada et plus exactement dans le Yukon un fragment de dent (récolté en 1973, mais identifié récemment) d'une espèce éteinte de Rhinocéros ayant vécu il y a 8 à 9 Ma. Il s'agit avec des Tortues et des Poissons du Tertiaire des premières mentions de tels taxons pour le Yukon. Voici près d'un siècle de rechercher dans les roches tertiaires de cette région qui est récompensé. Jusqu'alors presqu'aucun résultat n'avait été rapportés. Il régnait à la fin du Miocène un climat doux dans le Yukon.


Eberle J. & al. 2019 - The First Tertiary Fossils of Mammals, Turtles, and Fish from Canada's Yukon. - American Museum Novitates, 3943 : 1-28.

Rhinoykon.jpg
shared - © Julius Csotonyi - Tortue, Poisson et Rhinocéros sont réunis dans cette représentation d'artiste

[4 novembre 2019]

Des exoplanètes particulièrement inhospitalières

Si on pense que les exoplanètes favorables à la Vie sont relativement nombreuses, celles plus hospitalières pour une Vie complexe semblent particulièrement peu rares. Elles seraient selon des chercheurs américains, moins nombreuses que prévu. C'est dans la zone d'habitabilité des étoiles que les exoplanètes favorables à la Vie se trouvent. Cette définition convient pour la recherche d'êtres vivants simples tels que des Bactéries ou des êtres unicellulaires. La présence de gaz toxiques dans l'atmosphère des exoplanètes habitables les rends impropres au développement d'une Vie complexe. Ceci rends notre planète Terre très spéciale. Par contre les lunes d'exoplanètes pourraient plus volontiers convenir. On peut nommer exoterres les planètes favorables à une Vie complexe, ce concept étant plus volontiers réservé aux planètes ressemblant à la Terre. Ce type de planète semble en définitive particulièrement rare.

Exoterre.jpg
Cette exoplanète avec une lune en orbite se trouve au niveau d'une naine rouge. Or, ces étoiles longives sont susceptibles de favoriser le développement de civilisation âgées de plusieurs millions d'années - Source - © David A. Aguilar, CfA

[18 juin 2019]

Les Anciens Sibériens du Nord, un nouveau révélé par l'ADN

Le nord-est de la Sibérie est habité par l'Homme depuis plus de 40000 ans, mais son histoire ancienne reste mal comprise. Une nouvelle étude publiée dans la revue Nature se base sur l'analyse des génomes de 34 humains anciens datant d'il y a 31000 à 600 ans. Les résultats révèlent l'existence d'un groupe paléolithique jusqu'alors inconnu appelé les Anciens Sibériens du Nord. Ils sont apparentés de manière lointaine aux premiers chasseurs-cueilleurs de l'Eurasie occidentale. Ce peuple nomade endurait des conditions climatiques extrêmes il y a 31000 ans et ont survécu en chassant des Mammouths laineux, des Rhinocéros laineux et des Bisons.

Mammouthslaineux.jpg
Planche de C.R.Knight (1916) - Mammouths laineux


Martin Sikora & al. 2019 - The population history of northeastern Siberia since the Pleistocene. - Nature, 5 juin 2019.

[8 juin 2019]

Une nouvelle Couleuvre dans les Balkans

Une nouvelle Couleuvre du genre Elaphe proche d'Elaphe sauromates, une espèce alors connue dans les Balkans, l'Anatolie et le Caucase, a été distinguée. Il s'agit d'Elaphe urartica Jablonski & al., 2019 présente dans l'est de l'Anatolie et à proximité du Caucase, notamment en Turquie, Azerbaidjan et Arménie.

Elaura.jpg
©© by - Illustration issue de Jablonski & al. (2019)


Jablonski D. & al. 2019 - The biogeography of Elaphe sauromates (Pallas, 1814), with a description of a new rat snake species. - PeerJ, 2019.

[31 mai 2019]

Trois exoplanètes découvertes autour de TOI-270

TOI-270 est une étoile naine rouge située à 73 a.l. de magnitude 8,3 située dans la constellation [A préciser]. On y a découvert récemment trois exoplanètes de dimension plus ou moins supérieures à celle de la Terre, entre 1,25 et 2,42 fois la taille de notre planète. La température théorique d'une des planètes (67°C) est compatible avec la survie d'êtres vivants extrêmophiles.

Toi270.jpg
Crédit : © Sci-News.com


Maximilian N.G. & al. 2019 - A Super-Earth and two sub-Neptunes transiting the bright, nearby, and quiet M-dwarf TOI-270. - Earth and Planetary Astrophysics, 14 mars 2019.

[24 avril 2019]

Un nouveau Dinosaure herbivore découvert en Australie

Galdor.jpg
Crédit : © James Kuether

Agé de 125 Ma (Crétacé), Galleonosaurus dorisae Herne & al., 2019, est un Dinosaure de la taille d'un Wallaby. Il appartient au groupe des Ornithopodes et a été découvert en Australie. De tels Dinosaures se déplaçaient sur leurs pattes arrières et étaient herbivores. On trouve des Ornithopodes en outre en Patagonie, Amérique du Sud alors rapprochée de l'Antarctique et de Australie.


Herne M.C. & al. 2019 - New small-bodied ornithopods (Dinosauria, Neornithischia) from the Early Cretaceous Wonthaggi Formation (Strzelecki Group) of the Australian-Antarctic rift system, with revision of Qantassaurus intrepidus Rich and Vickers-Rich, 1999. - Journal of Paleontology, 93 (3).

[24 avril 2019]

Le Grand Lion d'Afrique est un Hyaenodonte

On a récemment trouvé, oublié au fond des tiroirs d'un musée au Kénya, un gigantesque Mammifère carnivore africain. Il s'agit de Simbakubwa kutokaafrika Borth & Stevens, 2019, qui vivait au Miocène inférieur (22 Ma) dans le secteur du Kénya. Cet animal avait la taille d'un petit Rhinocéros et pouvait peser jusqu'à 1500 kg. Il n'appartient pas aux grands félins, mais au groupe des Hyaenodontes, un ensemble éteint de Mammifères prédateurs. Ce groupe a été pendant 45 Ma après l'extinction des Dinosaures (65 Ma) des prédateurs importants en Afrique.

Simkut.jpg
Crédit : © Mauricio Anton


Borth M.R. & Stevens N.J. 2019 - Simbakubwa kutokaafrika, gen. et sp. nov. (Hyainailourinae, Hyaenodonta, ‘Creodonta,’ Mammalia), a gigantic carnivore from the earliest Miocene of Kenya. Journal of Vertebrate Paleontology, 17 avril 2019.

[20 avril 2019]