Aeshna grandis

De World Odonata Web

Etoile.png

Demoiselles et Libellules du Monde entier

Accueil - Odonata - Zygoptera - Epiprocta - Genres - Espèces - Années - Pays - Thèmes
Espèces : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Aeshna grandis (Linnaeus, 1758)

Aesgrast.jpg

Grande Aeschne, Grande Demoiselle [Barbut 1781], Libellule grande [Olivier, 1792], Aeshne grande [Latreille, 1805], Julie - (en) Brown Hawker
Libellula grandis Linnaeus, 1758, Libellula quadrifasciata Müller, 1764 (partim) [1], Libellula rufa Müller, 1767, Libellula nobilis Müller, 1767, Libellula flavipennis Retzius, 1783 [5], Aeshna linnaei Ander, 1953 [3]

Non menacée - LC 2009

Le passage dans le genre Aeshna se fait avec Fabricius (1775). Selon Leach in Brewster (1815) plusieurs espèces ont été confondues avec celle-ci en Europe. Aussi ce nom pourrait être considéré en quelque sorte comme un nomen ambiguum [4].

  • Aeshna grandis grandis (Linnaeus, 1758)
  • Aeshna grandis linnaei Ander, 1953

Connue du Pléistocène de Slovénie (Fossilwork 2019).

Angleterre (Ray 1710), France (de Réaumur 1742), Suède (Linnaeus 1746), Allemagne (Roessel von Rosenhof 1749), Europe (Linnaeus 1758). N'existe plus dans la collection de Linné à Londres (de Selys Longchamps 1850).
Slovénie (Scopoli 1763), Danemark (Müller 1764), Italie (Allioni 1766), Suisse (Steiner 1775, Fuessly 1775), France, Paris (de Fourcroy 1785), Angleterre (Samouelle 1819), Belgique (Vander Linden 1825), Russie (Eversmann 1836). Europe septentrionale et moyenne absente du sud (Hagen 1840). Ne se trouve ni en Provence, ni en Italie et semble étrangère à tout le Midi (de Selys Longchamps 1840). Se trouve de plus en Laponie, Ecosse, Irlande ainsi que dans la Sibérie septentrionale (de Selys Longchamps 1850).


Eurasiatique.
Depuis l'Europe (Espagne) à l'Asie, jusqu'au Lac Baïkal (Deliry 2017). Si elle est fréquente en Irlande et Angleterre, elle est beaucoup plus rare en Ecosse.
Nouvelle pour la Serbie (Jovic & al. 2010).
En expansion en France [2].
Généralement à altitude moyenne (200 à 1000 m, mais atteint plus de 2000 m) dans les eaux stagnantes, parfois courantes. Vole de (mai) juin à octobre (Deliry 2017) (novembre).
Les dates du 13 mai au 8 novembre sont rapportées pour la région Rhône-Alpes.
Développement larvaire en deux ou trois ans (Deliry 2017). Elle tends à pondre dans du bois vermoulu présent au niveau de l'eau. La parade nuptiale est accompagnée de claquement d’ailes à la manières des Hiboux (Deliry 2008).

Frodo.png

France - Se trouve essentiellement depuis le Limousin à l'est de la Normandie, de l'Isère au nord-est de la France, occasionnelle dans les Hautes-Alpes et indiquée dans les Pyrénées, Loire-Atlantique et Charente-Maritime. Manque en Corse. En augmentation confirmée dans le pays [2].

Aesgra.jpg
©© bync - Alain Cochet - France, Puy-de-Dôme le 7 août 2015 - Monde des Insectes

Aesgra1.jpg
©© byncsa - Alain Cochet - Mes Libellules d'Aquitaine


Allioni C. 1766 - Manipulus insectorum Taurinensium. - Melanges phylosophie mathematique Societe royale Turin, 3 (7) : 185-198.
Ander 1953 - [A préciser].
Askew R.R. 1988 - The Dragonflies of Europe. - Harley Books, Colchester : 291 pp.
Barbut J. 1781 - Les genres des Insectes de Linné ; constatés par divers échantillons d'insectes d'Angleterre, copiés d'après nature. - Londres.
Bridges C.A. 1994 – Catalogue of the family-group, genus-group and species-group names of the Odonata of the world (Third Edition). – Chez l’auteur, Urbana, Illinois.
de Charpentier T. 1840 - Libellulinae europaeae. - Leopold Voss, Lipsiae.
de Fourcroy A.F. 1785 – Entomologia parisiensis. – Parisii.
de Réaumur R.A. 1742 - Mémoire pour servir à l'histoire des Insectes. - Paris.
de Selys Longchamps E. 1840 - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles.
de Selys Longchamps E. 1850 - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Bruxelles, Paris.
Deliry C. (coord.) 2008 - Atlas illustré des Libellules de la région Rhône-Alpes. - Dir. du Groupe Sympetrum et Muséum d'Histoire Naturelle de Grenoble, éd. Parthénope, Mèze : 404 pp.
Deliry C. 2017 - Odonata Europaea. - Histoires Naturelles, n°49.
Eversmann E.F. 1836 - Libellulinae, Wolgam fluvium inter et montes Uralenses observatae. - Bull. de la Soc. imp. des Naturalistes de Moscou, 8.
Fuessly J.G. 1775 - Schweizerischen Inseckten. - Wintherthur, Zürich.
Geoffroy E.L. 1762 - Histoire abrégée des insectes qui se trouvent aux environs de Paris. - Paris.
Hagen H.A. 1840 - Synonymia Libellularum Europaearum. - Regimontii Prussorum.
Heynen M. & al. 2016 - Effect of bioconcentration and trophic transfer on realized exposure to oxazepam in 2 predators, the dragonfly larvae (Aeshna grandis) and the Eurasian perch (Perca fluviatilis). - Environmental Toxicolmogy and Chemistry, 35 (4).
Jovic M., Stankovic M. & Andus L. 2010 - Aeshna grandis (Linnaeus, 1758) a new species in serbian fauna (Odonata : Aeshnidae). - Bull. of the Natural History Museum, 2010, 3 : 137-140. - PDF LINK
Kauppinen J. & Mappes J. 2003 - Why are wasps so intimidating: field experiments on hunting dragonflies (Odonata: Aeshna grandis). - Animal Behaviour, 66 (3) : 505-511.
Kirby W.F. 1890 - A synonymic catalogue of Neuroptera Odonata or Dragonflies with an appendix of fossil species. - London.
Linnaeus C. 1746 - Fauna Svecica. - Stockholmiae.
Linnaeus C. 1758 – Systema naturae. – 10e édition. – Holmiae.
Montgomery B.E. 1925 - Note on Aeshna grandis L. - Ent. Mon. Mag. 61: 19.
Müller O.F. 1764 – Fauna insectorum Fridrichsdalina. – Hafnia & Lipsia.
Müller O.F. 1767 – Enumeratio ac Descriptio Libellularum agri Fridrichsdalensis. – Nova Acta physico-medica Academiae Caesareae Leopoldino-Caro, 3 : 122-131.
Olivier M. 1792 - Encyclopédie méthodique, dictionnaire des Insectes. - Paris, Pankouke.
Poda von Nehaus N. 1761 - Insecta musei Graecensis. - Graecii.
Ray J. 1710 - Historia insectorum. - Londoni.
Retzius A.J. 1783 – Caroli De Geer genera et species insectorum. – Lipsiae.
Roessel von Rosenhof A.J. 1749 - Insecten-Belustigung. - Nürberg.
Samouelle G. 1819 - The Entomologist's Useful Compendium or an introduction to the knowledge of British insects. - London.
Scopoli J.A. 1763 - Entomologia Carniolica. - Vindobonae.
Steiner H. 1775 - Verzeichnis der ihm bekannten schweitzerischen Inseckten. - Zürich.
Thompson D.J. 1987 - Emergence of the dragonfly Aeshna grandis (L.) in northern England (Anisoptera: Aeshnidae). - Notul. Odonatol., 9 (2) : 148-150. - PDF LINK
Vander Linden P.L. 1825 - Monographiae Libellulinarum Europaearum. - Bruxellis.


[1] - Libellula quadrifasciata Müller, 1764 est attribué à Aeshna grandis par Hagen (1840), de Selys Longchamps (1840), Kirby (1890) et Bridges (1994). Libellula quadrifasciata var ß Müller (1764) correspond à Aeshna isoceles.


Lme.jpg

[2] - En 2013 selon les éléments disponibles sur la liste Boyeria, les observations d’Aeshna grandis semblent se multiplier dans le Centre de la France et le Bassin Parisien. Serait-elle en expansion ? Ainsi la découverte de cette espèce sur trois nouveaux départements de la région Centre est-elle relatée (V.Motteau). Après plusieurs années de recherche les premières preuves de reproduction sont rapportées pour la Seine-et-Marne (P.Rivallin). En Haute-Normandie également c’est une bonne année à Aeshna grandis. Son observation sur au moins 6 stations est indiquée (M.Lorthiois). R.Krieg-Jacquier rappelle que l’espèce peut être un grand voyageur... il préconise la recherche des exuvies comme preuve de reproduction. - [4 septembre 2013]


[3] - Ce taxon semble avoir été décrit dès 1944 par Ander dans le Catalogus Insectorum Sueciae. IV. - Odonata Opuscula Entomologica 9(3-4): 164. - [A préciser]


Nomina.jpg

[4] - L'espèce grandis est-elle un nomen ambiguum ? - Pour résoudre ce problème nous nous proposons de nous baser sur l'ouvrage de de Selys Longchamps (1850) selon l'ordre de lecture des pages. Nous trouvons (p. 142) une première synonymie avec Cordulegaster boltonii sous Libellula grandis Scop. : il s'agit de Libellula grandis Scopoli, 1763 (nec Linnaeus, 1758) synonymie qui est révélée par de Charpentier (1840). Une synonymie est donnée plus loin (p.166) sous Libellula grandis var. E de Villers, 1789 avec Aeshna juncea : il s'agit de Libellula grandis var. ε de Villers, 1789 (nec Linnaeus, 1758) ou Libellula grandis de Villers, 1789 (partim, nec Linnaeus, 1758).
Nous trouvons par ailleurs Aeshna grandis Vander Linden, 1820 (nec Linnaeus, 1758) correspondant à Aeshna isoceles et Libelula grandis Donovan, 1807 (nec Linnaeus, 1758) pour Aeshna cyanea. Ce ne sont donc pas moins de quatre espèces qui correspondent à grandis dans la synonymie. Néanmoins ces confusions sont antérieures aux principaux travaux sur les Odonates, leur biologie et biogéographie et en 1850, de Selys Longchamps avait bien caractérisé l'Aeshna grandis. En conséquence qu'il n'y a plus de confusion par la suite et ce nom n'apparaît donc pas comme ambigu dans la littérature moderne.


[5] - Libellula flavipennis Retzius, 1783 est attribuée par de Selys Longchamps (1840) à de Geer, mais bien mis en synonymie avec cette espèce. Hagen (1840) fait de même. Kirby (1890) et Bridges (1994) rétablissent Retzius comme descripteur et confirment la synonymie.