Ceriagrion tenellum : Différence entre versions

De World Odonata Web

m
m
 
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 2 : Ligne 2 :
  
 
== ''[[Ceriagrion]] tenellum'' (de Villers, 1789) ==
 
== ''[[Ceriagrion]] tenellum'' (de Villers, 1789) ==
Agrion délicat<br>
+
'''Agrion délicat''', Agrion rouget [{{Selys}} 1840], Agrion tendre [{{Selys}} 1850], Thérèse<br>
 
''Libellula tenella'' de Villers, 1789, ''Agrion rubella'' Vander Linden, 1820, ''Agrion rufipes'' Stephens, 1829 (''nomen nudum''), ''Agrion fulvipes'' Stephens, 1835 [1], ''Ceriagrion tenellum nielseni'' Schmidt, 1953 [A compléter sur la {{WOL1}} ; signalé le 6 août 2019]
 
''Libellula tenella'' de Villers, 1789, ''Agrion rubella'' Vander Linden, 1820, ''Agrion rufipes'' Stephens, 1829 (''nomen nudum''), ''Agrion fulvipes'' Stephens, 1835 [1], ''Ceriagrion tenellum nielseni'' Schmidt, 1953 [A compléter sur la {{WOL1}} ; signalé le 6 août 2019]
  
 
{{LC}} 2018 (En déclin)
 
{{LC}} 2018 (En déclin)
 +
 +
Le baron {{Selys}} (1840) connaît la ''Libellula tenella'' mais met un [?] dans la synonymie. Finalement il l'accepte sous ''Agrion tenellum'' restituant la priorité à de Villers (1789) ({{Selys}} 1850).
  
 
* ''Ceriagrion tenellum tenellum'' (de Villers, 1789)
 
* ''Ceriagrion tenellum tenellum'' (de Villers, 1789)
Ligne 11 : Ligne 13 :
 
On distingue en outre les formes suivantes : ''f. tenellum'' (de Villers, 1789), ''f. erythrogastrum'' {{Selys}}, ''f. intermedium'' {{Selys}}, ''f. melanogastrum'' {{Selys}}.
 
On distingue en outre les formes suivantes : ''f. tenellum'' (de Villers, 1789), ''f. erythrogastrum'' {{Selys}}, ''f. intermedium'' {{Selys}}, ''f. melanogastrum'' {{Selys}}.
  
Afrique du Nord, Europe essentiellement occidentale, Monténégro, Roumanie, Crète. Eaux stagnantes notamment avec circulations phréatiques jusqu'à 1000 m d'altitude ; aussi sur les cours d'eau lents en région méditerranéenne. J.M.Faton (com.) pense que l’espèce recherche les zones de résurgence en eaux stagnantes, un peu à l’image de ''[[Coenagrion mercuriale]]'', mais pour les eaux calmes. Vole d'avril à mi octobre (Deliry 2017). Développement larvaire en deux ans (Corbet 1957).
+
Europe ; France, région lyonnaise (de Villers 1789), Italie (Vander Linden 1820), Angleterre (Stephens 1835). Midi de l'Europe et nord de l'Afrique ({{Selys}} 1840), Sicile (Rambur 1842). En France elle se trouve dans le Midi et l'ouest du pays, précisée parmi d'autres localités à Lyon par E.Foudras, se trouve à Genève, Suisse, en Sardaigne, Crète et Algérie ({{Selys}} 1850).
 
+
----
 +
Afrique du Nord, Europe essentiellement occidentale, Monténégro, Roumanie, Crète. Eaux stagnantes notamment avec circulations phréatiques jusqu'à 1000 m d'altitude ; aussi sur les cours d'eau lents en région méditerranéenne. J.M.Faton (com.) pense que l’espèce recherche les zones de résurgence en eaux stagnantes, un peu à l’image de ''[[Coenagrion mercuriale]]'', mais pour les eaux calmes. Vole d'avril à mi octobre (Deliry 2017). Développement larvaire en deux ans (Corbet 1957).
 +
----
 
{{P|Certen.jpg}}
 
{{P|Certen.jpg}}
 
©© byncsa - Alain Cochet - Mes Libellules d'Aquitaine
 
©© byncsa - Alain Cochet - Mes Libellules d'Aquitaine
 
----
 
----
 +
'''Bridges C.A. 1994''' - Catalogue of the family-group, genus-group and species-group names of the Odonata of the world (Third Edition). - Chez l'auteur, Urbana, Illinois.<br>
 
'''Corbet P.S. 1957''' - The Life-history of two summer species of Dragonflies (Odonata : Coenagrionidae). - Zoology, 128 (3).<br>
 
'''Corbet P.S. 1957''' - The Life-history of two summer species of Dragonflies (Odonata : Coenagrionidae). - Zoology, 128 (3).<br>
 +
'''de Selys Longchamps E. 1840''' - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles.<br>
 
'''de Selys Longchamps E. 1850''' - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Bruxelles, Paris.<br>
 
'''de Selys Longchamps E. 1850''' - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Bruxelles, Paris.<br>
 
'''de Villers C. 1789''' - Caroli Linnaei Entomologia. - Lugdunum.<br>
 
'''de Villers C. 1789''' - Caroli Linnaei Entomologia. - Lugdunum.<br>
 
'''Deliry C. 2017''' - Odonata Europaea. - Histoires Naturelles n°49.<br>
 
'''Deliry C. 2017''' - Odonata Europaea. - Histoires Naturelles n°49.<br>
 +
'''Hagen H.A. 1840''' - Synonymia Libellularum Europaearum. - Regimontii Prussorum.<br>
 +
'''Kirby W.F. 1890''' - A synonymic catalogue of Neuroptera Odonata or Dragonflies with an appendix of fossil species. - London.<br>
 
'''Stephens F.J. 1835''' - Illustrations of British Entomology. - London.<br>
 
'''Stephens F.J. 1835''' - Illustrations of British Entomology. - London.<br>
 
'''Vander Linden P.L. 1820''' - Agriones Bononienses. - Typographia annesii de nobilibus, Bononiae.<br>
 
'''Vander Linden P.L. 1820''' - Agriones Bononienses. - Typographia annesii de nobilibus, Bononiae.<br>
 
{{AP}}
 
{{AP}}
 
-----
 
-----
'''[1]''' - Ce taxon est réputé synonyme de ''[[Pyrrhosoma nymphula]]''. Or cette synonymie est erronée et nous tombons d'accord avec M.Schorr (in litt. de janvier 2018) pour considérer qu'il s'agit de ''Ceriagrion tenellum''.
+
'''[1]''' - Ce taxon est réputé synonyme de ''[[Pyrrhosoma nymphula]]''. Or cette synonymie est erronée et M.Schorr (in litt. de janvier 2018) tombe d'accord avec nous pour considérer qu'il s'agit de ''Ceriagrion tenellum''.<br>
 +
Ce nom se trouve dans Stephens (1829), sans description (''nomen nudum''). Toutefois {{Selys}} (1850) l'attribue à ''[[Pyrrhosoma nymphula]]'' pensant dans sa publication de 1840 qu'il pourrait s'agir d'un jeune individu. Hagen (1840) s'était interrogé à ce sujet et Kirby (1890) fait de même pour l'attribution de ce synonyme. Bridges (1994) attribue aussi ce taxon à ''[[Pyrrhosoma nymphula]]''.<br>
 +
Considérant que Stephens (1835) a déjà traité ''[[Pyrrhosoma nymphula]]'' sous ''Agrion minium'' qu'il indique cette espèce comme ayant les pattes noires (''pedibus nigris'') et la précisant comme très abondante (extremely abundant) dans le secteur de Londres notamment ; voyant que pour l{{'}}''Agrion fulvipes'' cet auteur utilise un nom de coloration de pattes (fauves !) qui les décrit comme rouge-fauve (''rufo-fulvis'') et que cette espèce semble bien plus rare d'après le peu d'indications géographiques ; nous concluons sans penser nous tromper qu{{'}}''Agrion fulvipes'' corresponds bien à ''Ceriagrion tenellum'' dont la publication (de Villers 1789) est restée un temps méconnue dans le domaine de l'Odonatologie. M.Schorr (in litt. de janvier 2018) adhère à cette démonstration.

Version actuelle datée du 15 août 2019 à 19:02

Etoile.png

Demoiselles et Libellules du Monde entier

Accueil - Odonata - Zygoptera - Epiprocta - Genres - Espèces - Années - Pays - Thèmes
Espèces : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Ceriagrion tenellum (de Villers, 1789)

Agrion délicat, Agrion rouget [de Selys Longchamps 1840], Agrion tendre [de Selys Longchamps 1850], Thérèse
Libellula tenella de Villers, 1789, Agrion rubella Vander Linden, 1820, Agrion rufipes Stephens, 1829 (nomen nudum), Agrion fulvipes Stephens, 1835 [1], Ceriagrion tenellum nielseni Schmidt, 1953 [A compléter sur la WOL ; signalé le 6 août 2019]

Non menacée - LC 2018 (En déclin)

Le baron de Selys Longchamps (1840) connaît la Libellula tenella mais met un [?] dans la synonymie. Finalement il l'accepte sous Agrion tenellum restituant la priorité à de Villers (1789) (de Selys Longchamps 1850).

  • Ceriagrion tenellum tenellum (de Villers, 1789)
  • Ceriagrion tenellum nielseni Schmidt, 1953

On distingue en outre les formes suivantes : f. tenellum (de Villers, 1789), f. erythrogastrum de Selys Longchamps, f. intermedium de Selys Longchamps, f. melanogastrum de Selys Longchamps.

Europe ; France, région lyonnaise (de Villers 1789), Italie (Vander Linden 1820), Angleterre (Stephens 1835). Midi de l'Europe et nord de l'Afrique (de Selys Longchamps 1840), Sicile (Rambur 1842). En France elle se trouve dans le Midi et l'ouest du pays, précisée parmi d'autres localités à Lyon par E.Foudras, se trouve à Genève, Suisse, en Sardaigne, Crète et Algérie (de Selys Longchamps 1850).


Afrique du Nord, Europe essentiellement occidentale, Monténégro, Roumanie, Crète. Eaux stagnantes notamment avec circulations phréatiques jusqu'à 1000 m d'altitude ; aussi sur les cours d'eau lents en région méditerranéenne. J.M.Faton (com.) pense que l’espèce recherche les zones de résurgence en eaux stagnantes, un peu à l’image de Coenagrion mercuriale, mais pour les eaux calmes. Vole d'avril à mi octobre (Deliry 2017). Développement larvaire en deux ans (Corbet 1957).

Certen.jpg
©© byncsa - Alain Cochet - Mes Libellules d'Aquitaine


Bridges C.A. 1994 - Catalogue of the family-group, genus-group and species-group names of the Odonata of the world (Third Edition). - Chez l'auteur, Urbana, Illinois.
Corbet P.S. 1957 - The Life-history of two summer species of Dragonflies (Odonata : Coenagrionidae). - Zoology, 128 (3).
de Selys Longchamps E. 1840 - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles.
de Selys Longchamps E. 1850 - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Bruxelles, Paris.
de Villers C. 1789 - Caroli Linnaei Entomologia. - Lugdunum.
Deliry C. 2017 - Odonata Europaea. - Histoires Naturelles n°49.
Hagen H.A. 1840 - Synonymia Libellularum Europaearum. - Regimontii Prussorum.
Kirby W.F. 1890 - A synonymic catalogue of Neuroptera Odonata or Dragonflies with an appendix of fossil species. - London.
Stephens F.J. 1835 - Illustrations of British Entomology. - London.
Vander Linden P.L. 1820 - Agriones Bononienses. - Typographia annesii de nobilibus, Bononiae.
[A préciser]


[1] - Ce taxon est réputé synonyme de Pyrrhosoma nymphula. Or cette synonymie est erronée et M.Schorr (in litt. de janvier 2018) tombe d'accord avec nous pour considérer qu'il s'agit de Ceriagrion tenellum.
Ce nom se trouve dans Stephens (1829), sans description (nomen nudum). Toutefois de Selys Longchamps (1850) l'attribue à Pyrrhosoma nymphula pensant dans sa publication de 1840 qu'il pourrait s'agir d'un jeune individu. Hagen (1840) s'était interrogé à ce sujet et Kirby (1890) fait de même pour l'attribution de ce synonyme. Bridges (1994) attribue aussi ce taxon à Pyrrhosoma nymphula.
Considérant que Stephens (1835) a déjà traité Pyrrhosoma nymphula sous Agrion minium qu'il indique cette espèce comme ayant les pattes noires (pedibus nigris) et la précisant comme très abondante (extremely abundant) dans le secteur de Londres notamment ; voyant que pour l'Agrion fulvipes cet auteur utilise un nom de coloration de pattes (fauves !) qui les décrit comme rouge-fauve (rufo-fulvis) et que cette espèce semble bien plus rare d'après le peu d'indications géographiques ; nous concluons sans penser nous tromper qu'Agrion fulvipes corresponds bien à Ceriagrion tenellum dont la publication (de Villers 1789) est restée un temps méconnue dans le domaine de l'Odonatologie. M.Schorr (in litt. de janvier 2018) adhère à cette démonstration.