Crocothemis erythraea

De World Odonata Web

Etoile.png

Demoiselles et Libellules du Monde entier

Accueil - Odonata - Zygoptera - Epiprocta - Genres - Espèces - Années - Pays - Thèmes
Espèces : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Crocothemis victoria (Geoffroy in de Fourcroy, 1785)

Crocothemis erythraea (Brullé, 1832)

Croeryst.jpg

Libellule écarlate, Crocothémis écarlate, Pudique [de Villers 1789], Libellule ferruginée [Olivier, 1792], Libellule ferrugineuse [de Selys Longchamps 1840], Libellule erythrée [de Selys Longchamps 1850], Victoire [Geoffroy 1762] - (en) Broad Scarlett
Libellula ferruginata Fabricius, 1781 (nomen ambiguum) [Syn. mineur] [2], Libellula victoria Geoffroy in de Fourcroy, 1785 [3], Libellula ferrugata Gmelin, 1788 (lapsus) [Syn. mineur], Libellula rubra de Villers, 1789 (nec Müller, 1764), Libellula ferruginea Vander Linden, 1825 (nec Fabricius, 1793), Libellula erythrea Brullé, 1832 [sic !], Libellula coccinea de Charpentier, 1840, Libellula inquinata Rambur, 1842 [4], Orthetrum lorti Kirby, 1886 [5]


Non menacée - LC 2016 (En augmentation)

Bien que connaissant la Libellula erythrea de Brullé, de Selys Longchamps (1840) utilise le nom, Libellula ferruginea, l'attribuant d'ailleurs maladroitement à Fabricius. Il restitue correctement le nom de Libellula erythrea et abandonne la Libellula ferruginea en 1850.
Il s'agit d'une espèce très proche de Crocothemis servilia dont elle a un temps été considérée comme une sous-espèce.
Notons que les populations d'Europe centrale ne montrent pas de réduction significative de la diversité génétique globale mais sont très différenciées des populations d'Afrique, d'Italie et du sud-ouest de l'Europe (Sanchez-Guillen & Ott 2018).
On a pu observer quelques ♀ androchromes.

France, Région parisienne (Geoffroy 1762, de Fourcroy 1785), Bresse (de Villers 1789), Italie, Espagne (Vander Linden 1825), Grèce (Brullé 1832).
Toussaint de Charpentier (1840) redécrit et renomme la Libellula ferruginea de Vander Linden (1825) sous Libellula coccinea et ajoute les localités suivantes : Hongrie, Corse (et par erreur, Inde). Il discute longuement - en latin ! - de la synonymie possible de cette espèce et de ses rapports avec Crocothemis servilia et de l'originalité de sa propre description. En Europe méridionale, Egypte (Hagen 1840). Semble manquer dans le nord de l'Italie (Vénétie ou Lombardie) (de Selys Longchamps 1840). En France, elle est assez commune vers Paris, mais elle est surtout très répandue dans le Midi de l'Europe (Rambur 1842), Canaries (Brullé 1844). Ajouter le Portugal (de Selys Longchamps 1850). Les mentions de l'époque en Asie correspondent normalement à Crocothemis servilia, une espèce alors méconnue bien que déjà décrite. Il faut attendre de Selys Longchamps (1850) avant que la Libellula erythrea soit stabilisée et correctement utilisée.


Macaronésie, Afrique, Madagascar, Mayotte, Europe surtout méridionale, Moyen Orient, Asie occidentale (Deliry 2017 et compléments), ce jusqu'au Népal, Inde et Chine (Yunnan) (Clausnitzer 2016). Cette espèce atteint l'Iran (Kiany & Sadeghi 2016). En nette expansion sous l'effet du réchauffement climatique (Deliry 2017) : Allemagne, Belgique, nord de la France, Pays Bas, Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Suisse (Askew 2004). Elle est apparue en Angleterre en 1995, pays où elle reste erratique (plutôt sur la côte méridionale, elle a toutefois été vue jusqu'à proximité de l'Ecosse). Montre des tendances migratrices en Europe occidentale. 
En augmentation en France, notamment en Rhône-Alpes (Deliry & al. 2014). S'observe jusqu'à 1800 m d'altitude en Afrique du Nord et 1310 m en Corse. Vole toute l'année en Egypte et autour du Sahara, dès février aux Canaries et en Espagne, d'avril à novembre en Europe centrale. Une génération par an en général, mais bivoltine dans le sud de l'Europe (Deliry 2017). Cette espèce est considérée en Europe comme une bonne indicatrice du réchauffement climatique.

Frodo.png

France - Région parisienne (Geoffroy 1762), en Bresse (de Villers 1789), Durance vers Aix en Provence (Boyer de Fonscolombe 1837), Paris, Montmorency (de Selys Longchamps 1850). Elle est dans toute la France, avec des tendances méridionales en terme de densité, Corse comprise, peut manquer localement dans le Massif Central et est en faible densité mais en expansion dans le Nord.

Croery3.jpg
©© bync - Fabd06 - France, Alpes-Maritimes le 1er juin 2019 - iNaturalist

Croery2.jpg
©© bync - Jean-Michel Faton - France le 15 juin 2005 - Monde des Insectes

Croery.jpg
©© bync - Felix Riegel - Afrique du Sud le 28 octobre 2018 - iNaturalist

Crosery1.jpg
©© bync - Josselyne Bayle - France le 29 août 2011 - Monde des Insectes

Croery4.jpg
©© byncsa - Cyrille Deliry - Histoires Naturelles


Aguesse P. 1959 - Notes sur l'accouplement et la ponte chez Crocothemis erythraea Brullé (Odonata, Libellulidae). - Vie et Milieu, 10 : 176-184.
Askew R.R. 2004 - The Dragonflies of Europe. (revised ed.) - Harley Books : 215 pp.
Boyer de Fonscolombe E.L. 1837 - Monographie des Libellulines des environs d'Aix. - Annales Société Entomologique France, 6 : 129-150.
Bridges C.A. 1994 - Catalogue of the family-group, genus-group and species-group names of the Odonata of the world (Third Edition). - Chez l'auteur, Urbana, Illinois.
Brullé A. 1832 - Expédition scientifique de Morée. Section des sciences physiques. - Tome III, 1e partie, Zoologie, 2e section, Des animaux articulés.
Brullé A. 1844 - Névroptères, Libelluliens. In Barker-Webb P. & Berthelot S. - Histoire Naturelle des Iles Canaries. Tome II. - Paris : 82-83.
Clausnitzer V. 2016 - Crocothemis erythraea. - The IUCN Red List of Threatened Species 2016.
Czechowski P. 2019 - Dane o występowaniu szafranki czerwonej Crocothemis erythraea (Brullé, 1832) (Odonata: Libellulidae) w województwie lubuskim (zachodnia Polska) z lat 2016-2018. - [Data on the occurrence of the Broad Scarlet Crocothemis erythraea (Brullé, 1832) (Odonata: Libellulidae) in Lubusz province (western Poland) in 2016-2018.] - Odonatrix, 15. - PDF LINK
Davies D.A. & Tobin P. 1985 - The dragonflies of the world: a systematic list of extant species of Odonata. Vol. 2. Anisoptera. - Soc. Int. Odonatol. Rapid Comm. (Suppl.) No. 5., Utrecht.
de Charpentier T. 1840 - Libellulinae europaeae. - Leopold Voss, Lipsiae.
de Fourcroy A.F. 1785 – Entomologia parisiensis. – Parisii.
de Selys Longchamps E. 1840 - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles.
de Selys Longchamps E. 1850 - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Bruxelles, Paris.
de Villers C. 1789 - Caroli Linnaei Entomologia. - Lugdunum.
Deliry C. 2004-16 - Odonates du Paléarctique Ouest. - Histoires Naturelles, n°26.
Deliry C. 2017 - Odonata Europaea. - Histoires Naturelles, n°49.
Deliry C. & le Groupe Sympetrum 2014 - Liste Rouge des Odonates de Rhône-Alpes 2014. - Col. Concepts & Méthodes, Groupe Sympetrum, Histoires Naturelles, n°25.
Dijkstra K.D. & Kalkman V. 2001 - Early spring records of dragonflies from southern Turkey, with special reference to the sympatric occurrence of Crocothemis erythraea (Brullé, 1832) and C. servilia (Drury, 1773)(Anisoptera: Libellulidae). - Notulae odonatologica, 5 (7): 85-88.
Fabricius J.C. 1781 - Species insectorum. - C. E. Bohnii, Hamburgi et Kilonii, Tome 1 : 552 pp.
Geoffroy E.L. 1762 - Histoire abrégée des insectes qui se trouvent aux environs de Paris. - Paris.
Gmelin J.F. 1788 - Systema naturae. Tome I, partie V. 13ème édition. - Lipsiae.
Hagen H.A. 1840 - Synonymia Libellularum Europaearum. - Regimontii Prussorum.
Kiany M. & Sadeghi S. 2016 - Odonata from southwest of central desert of Iran with occurrence notes on Ischnura intermedia Dumont, 1974. - Iranian J. of Animal Biosystematic, 12 (1) : 67-76.
Kirby W.F. 1890 - A synonymic catalogue of Neuroptera Odonata or Dragonflies with an appendix of fossil species. - London.
Lucas H. 1849 - Exploration scientifique de l'Algérie. 3e partie + Atlas.
Olivier M. 1792 - Encyclopédie méthodique, dictionnaire des Insectes. - Paris, Pankouke.
Ott J. 1988 – Beitrëge zur Biologie und zum Statuts von Crocothemis erythrea (Brullé, 1832). - Libellula, 7.
Rambur J. 1842 - Histoire naturelle des insectes. Névroptères. - Roret, Paris.
Sánchez-Guillén R.A. & Ott J. 2018 - Genetic consequences of range expansions along several fronts in Crocothemis erythraea. - Intern. J. of Odonatology, 21 (2).
Schneider W. 1985 - Die Gattung Crocothemis Brauer, 1868 im Nahen Osten (Insecta: Odonata: Libellulidae). - Senckenbergiana Biologica, 66: 79-88.
Vander Linden P.L. 1825 - Monographiae Libellulinarum Europaearum. - Bruxellis.
[A préciser]


[1] - Distinction entre Crocothemis servilia et Crocothemis erythraea
Il y a quelques enjeux biogéographiques dans la bonne distinction de ces deux espèces. En effet on peut les trouver en sympatrie, par ailleurs les recherches récentes montrent une présence de Crocothemis erythraea jusqu'en Chine. De plus nous sommes en présence de deux espèces en expansion géographique.
L'appréciation des caractères distinctifs reste délicate (selon Dijskstra & Kalkman 2001) :

Crocothemis erythraea Crocothemis servilia Discrimination
plus grande et robuste, abdomen et ailes plus larges plus petite et plus grêle, abdomen et ailes moins larges Aile antérieure sous 29 mm servilia, au-dessus de 31 mm erythraea, plus de 20 cellules dans le champ anal erythraea
Pas de bandes antéhumérales nettes Bandes antéhumérales crémeuses Variation avec l'âge
Pas de ligne noire sur le dos, sauf parfois sur les segments 8 à 10 Ligne noire sur le dos sur les segments 2 à 10 Quelques cas de ligne noire se trouvent néanmoins chez erythraea, elle semble absente chez certains servilia et l'est par définition chez la sous-espèce japonaise et coréenne mariannae
Base des ailes jaunes à très orangée Base des ailes largement jaune, parfois apex marqué Variable selon les individus néanmoins
Caractères structuraux à définir Caractères structuraux à définir Schneider W. 1985 - Die Gattung Crocothemis Brauer, 1868 im Nahen Osten (Insecta: Odonata: Libellulidae). - Senckenbergiana Biologica, 66: 79-88.
11 à 12 cellules antécubitales 10 à 11 cellules antécubitales Les valeurs de 10 et de 12 semblent donc discriminentes


[2] - Libellula ferruginata Fabricius, 1781 : Les auteurs (Kirby 1890, Bridges 1994) et Modèle:ßodo pensent que ce nom se rapporte à Crocothemis servilia, néanmoins la localisation par Fabricius (1781) attribue le taxon au Cap de Bonne Espérance ce qui est le propre de Crocothemis erythraea. Nous avons vu avec de Selys Longchamps (1850) que c'est la meilleure option, bien que cet auteur mette un [?], l'argument de la localité nous semble incontournable [2018]. Notons que Gmelin (1788) utilise l'orthographe fautive Libellula ferrugata. Ce taxon a par ailleurs quelques dimensions ambiguës avec la ferruginea synonyme de Crocothemis servilia.
[3] - Libellula victoria Geoffroy in de Fourcroy, 1785 - Ce taxon est attribué à Libellula flaveola par Hagen (1840), de Selys Longchamps (1850), Kirby (1890) et Lucas (1900). Néanmoins Bridges (1994) propose de l'attribuer à Crocothemis erythraea et nous nous rangeons à cette opinion (Deliry 2017).
[4] - Sous ce nom, indiquée de Madagascar - Modèle:ßodo considère que c'est une bonne espèce ! Peut-être alors confondue avec Crocothemis striata [?].
[5] - Davies & Tobin (1985) rangent ce taxon par erreur dans le genre Crocothemis directement. C'est Bridges (1994) qui nous révèle qu'il a été décrit dans le genre Orthetrum.