Grand D. & al. 2019

De World Odonata Web

Demoiselles et Libellules du Monde entier
Accueil - Odonata - Zygoptera - Epiprocta - Genres - Espèces - Années - Pays - Thèmes
Espèces : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Grand D. & al. 2019 - Distribution, habitats, phenology and conservation of New Caledonian Odonata. - Zootaxa, 4640 (1).


Auteurs

Daniel Grand, Milen Marinov, Hervé Jourdan, Carl Cook, Sophie Rouys, Christian Mille et Jörn Theuerkauf

Abstract

Compared to other archipelagos of the Pacific, the New Caledonian Odonata fauna is rich and diverse with 56 valid species or subspecies (23 endemics, 41%) from eight families (four Zygoptera: Argiolestidae, Coenagrionidae, Isostictidae, Lestidae, and four Anisoptera: Aeshnidae, Corduliidae, Synthemistidae, Libellulidae) and 31 genera (including four endemics, 13%). In Zygoptera, we record 19 species including 12 endemics (63%), and among Anisoptera, we record 37 species or subspecies, including 11 endemics (30%). We removed five species from the list that had been erroneously recorded as occurring in New Caledonia : Tramea carolina (Linnaeus, 1763), Austroargiolestes icteromelas (Selys Longchamps, 1862), Ischnura torresiana Tillyard, 1913, Xiphiagrion cyanomelas Selys Longchamps, 1876 and Hemicordulia oceanica Selys Longchamps, 1871. The occurrence of Tramea limbata (Desjardins, 1835) appears also doubtful, but we were unable to clarify to which taxon this record referred hence we excluded it from our update. From a biogeographic perspective, the New Caledonian fauna has mostly Australian affinities with some connections with southeast Asia and the Pacific region. We provide for each species, whenever information was available, a distribution map with a brief review of its known ecology, behaviour and phenology. We also evaluated each species’ conservation status, in light of known threats (range restriction, scarcity and human activity including altered water flow). We consider seventeen species (30%) endangered. The most immediate threats concern water pollution including alteration to the flow of water courses caused by mining, deforestation and fires. Invasive species, such as alien fish, may be predators of concern for odonata larva, although this has not yet been proven in New Caledonia.

Résumé

Par rapport aux autres archipels du Pacifique, la faune des Odonates de Nouvelle-Calédonie est riche et diversifiée avec 56 espèces ou sous-espèces valides (23 espèces endémiques, 41 %) de huit familles (quatre de Zygoptères: Argiolestidae, Coenagrionidae, Isostictidae, Lestidae et quatre d’Anisoptères: Aeshnidae, Corduliidae, Synthemistidae, Libellulidae) et 31 genres (dont quatre endémiques, 13 %). Parmi les Zygoptères, nous comptons 19 taxa dont 12 endémiques (63%). Parmi les Anisoptères, nous comptons 37 espèces ou sous-espèces, dont 11 endémiques (30%). Nous avons retiré 5 espèces de la liste faunistique de Nouvelle-Calédonie, celles-ci ayant été attribuées de façon erronée à l’archipel : Tramea carolina (Linnaeus, 1763), Austroargiolestes icteromelas (Selys Longchamps, 1862), Ischnura torresiana Tillyard, 1913, Xiphiagrion cyanomelas Selys Longchamps, 1876 et Hemicordulia oceanica Selys Longchamps, 1871. Tramea limbata (Desjardins, 1835) est une mention douteuse et n’a pas été incluse dans cet inventaire, faute d’une clarification de l’identité du taxon concerné. Cette faune montre de très nettes affinités biogéografiques avec l’Australie, avec quelques influences du sud-est asiatique et de la région Pacifique. Pour chaque espèce, nous proposons une carte de distribution et une synthèse des données disponibles sur l’écologie, l’éthologie et la phénologie. Pour chacune des espèces, nous proposons une évaluation du niveau de menaces (en fonction de leur distribution, de leur rareté et des menaces consécutives aux activités humaines) et un statut provisoire. Dix-sept espèces (30%) sont considérées en danger d’extinction. Les menaces les plus immédiates concernent la pollution des cours d’eau notamment par l’activité minière, la déforestation et les incendies qui changent le régime d’écoulements des cours d’eau. Des espèces envahissantes, comme les poissons exotiques, peuvent être prédateurs importants pour les larves d’odonates, bien que cela n’ aie pas encore été prouvé en Nouvelle Calédonie.