Orthetrum brunneum

De World Odonata Web

Etoile.png

Demoiselles et Libellules du Monde entier

Accueil - Odonata - Zygoptera - Epiprocta - Genres - Espèces - Années - Pays - Thèmes
Espèces : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Orthetrum brunneum (Boyer de Fonscolombe, 1837)

Orthétrum des sources [2002], Orthétrum brun, Libellule brune [de Selys Longchamps 1850]
Libellula brunnea Boyer de Fonscolombe, 1837, Libellula coerulescens de Selys Longchamps, 1840 (nec Fabricius, 1798), Libellula sardoa Rambur, 1842 (nomen dubium) [?][1], Libellula cycnos de Selys Longchamps, 1848 [3], Libellula anceps Schneider, 1845 (partim) [4], Libellula sardoa auct. - [2]


Le synonymes suivants sont à voir pour la WOL : Libellula coerulescens de Selys Longchamps, 1840 (nec Fabricius, 1798), Libellula sardoa Rambur, 1842 (nomen dubium) [?], Libellula cycnos de Selys Longchamps, 1848, Libellula anceps Schneider, 1845 (partim)


Non menacée - LC 2009

Boyer de Fonscolombe a décrit cette espèce à partir d'un mâle immature qui est de couleur brune, il semble avoir confondu le mâle adulte avec un autre taxonyme.

Ortbrubdf.jpg
Planche originale de la description de Boyer de Fonscolombe (1837)

  • Orthetrum brunneum brunneum (Boyer de Fonscolombe, 1837)
  • Orthetrum brunneum cycnos (de Selys Longchamps, 1848)

France (Hoefnagel 1575), Aix en Provence, Arc (Boyer de Fonscolombe 1837).
Belgique, Sardaigne, Sicile, Corse, Espagne, Pyrénées, Portugal, Allemagne, Dalmatie soit dans une grande partie de l'Europe excepté dans le Nord et les îles Britanniques (de Selys Longchamps 1850).


Sous-espèce type, Holoméditerranéenne (Devai 1976). Afrique du Nord, du Maroc à l'Egypte, Europe moyenne et méridionale, ainsi qu'Asie jusqu'au Cachemire et en Chine, notamment au désert de Gobi (Deliry 2017 et compléments). C'est une espèce en augmentation à l'échelle séculaire : ainsi de très rare au début du XXe siècle en Poitou-Charentes, France, elle est devenue tout à fait commune. En augmentation par ailleurs en Rhône-Alpes (Deliry & al. 2014), Savoie par exemple (Groupe Sympetrum 2017). En expansion actuelle vers le nord, notamment depuis les années 1990 en Europe (Dow 2009). En Sibérie fréquente les sources chaudes et atteint localement vers l'Himalaya les 4000 m d'altitude. Eaux stagnantes ou faiblement courantes généralement sous 800 m d'altitude en France, jusqu'à 1450 m dans les Hautes-Alpes. Vole de juin à septembre, dès avril en Bulgarie ou en Turquie (Deliry 2017). Les œufs se développent en quatre à cinq semaines, développement larvaire sur deux ou trois ans. L’émergence se fait près des rives sur des graminées, jusqu'à 20 cm de hauteur (Geijskes & van Tol 1983, SoortenBank 2019). Développement larvaire sur deux ou trois ans (Deliry 2017 et compléments). La ponte se fait en général, la femelle accompagnée par le mâle qui assure la surveillance. Les larves vivent dans de petits ruisseaux au courant lent, souvent près des sources, dans les embouchures de ruisseaux aboutissant dans des lacs ou des étangs ainsi que dans quelques étangs naturels ouverts, peu ou pas végétalisés ou certaines tourbières hautes. Elles vivent en eau peu profondes, plus ou moins enfouies sous le sable ou dans la boue (Geijskes & van Tol 1983, SoortenBank 2019 ; et compléments).

Frodo.png

France - Ensemble de la France, Corse comprise. Tends à manquer localement en Bretagne.

Ortbru4.jpg
© Jean-Laurent Hentz - France, Gard le 30 mai 2009 - Observatoire du Patrimoine Naturel du Gard

Ortbru.jpg
©© bync - Guillaume Jacquemin - France le 25 août 2016 - Monde des Insectes

Ortbru1.jpg
©© bync - Eric Detrez - France le 23 août 2016 - Monde des Insectes - Coloration aberrante

Ortbru2.jpg
©© bync - Anonyme - France le 4 août 2018 - Monde des Insectes - Individu ressemblant à Orthetrum taeniolatum par ses fasciées thoraciques claires

Ortbru3.jpg
©© bysa - Rosenzweig - Femelle - Wikimedia Commons

Ortbru5.jpg
©© byncsa - A.Lacoeuilhe - INPN


Boyer de Fonscolombe M. 1837 - Monographie des Libellulines des environs d'Aix. - Ann. de la Soc. Entomol. de France, 6 : 129-150.
Conci C. & Nielsen C. 1956 - Fauna d’Italia - Odonata. - Calderini, Bologna : 298 pp.
de Selys Longchamps E. 1838 - Liste des Libellules d'Europe et diagnose de quatre espèces nouvelles. - Revue Zoologique de la Société Cuvierienne, 1838.
de Selys Longchamps E. 1850 - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Bruxelles, Paris.
de Selys Longchamps E. 1887 - Odonates de l'Asie Mineure et révision de ceux des autres parties de la faune dite européenne. - Annales Societe Entomologique Belgique, 31 : 1-49.
Deliry C. 2017 - Odonata Europaea. - Histoires Naturelles, n°49.
Deliry C. & le Groupe Sympetrum 2014 - Liste Rouge des Odonates de Rhône-Alpes 2014. - Col. Concepts & Méthodes, Groupe Sympetrum, Histoires Naturelles, n°25.
Devai G. 1976 - [The chorological research of the dragonfly (Odonata) fauna of Hungary]. - Acta Biologica Debrecina, 13 (Suppl. 1) : 119-157.
Dow R.A. 2009 - Orthetrum brunneum. The IUCN Red List of Threatened Species 2009.
Geijskes D.C. & van Tol J. 1983 - De libellen van Nederland (Odonata). - Koninklijke Nederlandse Natuurhistorische Vereniging, Hoogwoud (N.H.) : 368 pp.
Groupe Sympetrum 2017 - Atlas des Libellules de Savoie. - Doc. GRPLS.
Hoefnagel J. 1575 - Animalia Rationalia et Insecta (Ignis). - Planches.
Rambur J. 1842 - Histoire naturelle des insectes. Névroptères. - Roret, Paris.
Schiemenz H. 1953 - Die Libellen unserer Heimat. - Urania Verlag, Jena. 1-154.
SoortenBank 2019 - Zuidelijke oeverlibel (Orthetrum brunneum). - ONLINE
[A préciser]


Nomina.jpg

[1] - Libellula sardoa est un taxon énigmatique. En 1842, Rambur, décrit un taxon de Sardaigne découvert par Gené, sous Libellula sardoa (voir description plus bas). Ce taxon a été très régulièrement associé, voire confondu avec Libellula cycnos considérée comme une sous-espèce d'Orthetrum brunneum, en particulier au XIXe siècle. Il est régulièrement mis en synonymie avec Orthetrum brunneum, soit directement, soit par le biais d'Orthetrum brunneum cycnos. Si la littérature du XIXe siècle, notamment italienne, utilise Libellula sardoa à bon escient et que celle-ci corresponds bien dans les intentions à Orthetrum brunneum cycnos, il n'en est pas de même pour la Libellula sardoa de Rambur (1842). Dans ses additions et correction à la Revue des Odonates de Selys Longchamps (1850), note 16 page 382, dit que les exemplaires [attendus] ne se trouvent pas dans les collection du Musée de Turin. de Selys Longchamps (1887) supprime ce taxon de la Faune européenne tout en soulignant qu'il pourrait s'agir probablement d'Orthetrum brunneum. Conci & Nielsen (1956) récusent aussi la validité de ce taxon. Nous sommes en présence d'un taxon douteux, qui faute d'exemplaires en collection et de description décisive ne sait correctement être attribué à Orthetrum brunneum cycnos ou à Orthetrum coerulescens anceps/ramburii. Notons que Navás (1932) utilise Orthetrum sardoum.

En conclusion nous avons : Libellula sardoa Rambur, 1842 (nomen dubium) synonyme possible d'Orthetrum brunneum cycnos mais pas seulement et Libellula sardoa auct. (nec Rambur, 1842) utilisée par les auteurs pour Orthetrum brunneum cycnos. - [CD le 2 février 2019] - Voir aussi

Libsarrambur.jpg


[2] - Le synonyme possible Libellula bruandi Pidancet, 1856 est à étudier. [A préciser]


Nomina.jpg

[3] - Synonyme d'Orthetrum brunneum, Libellula cycnos corresponds à la Libellula sardoa des auteurs. de Selys Longchamps (1848) dit qu'elle ressemble à la Libellula brunnea en plus petite. Il ne connaît pas le mâle. La femelle se caractérise par ses teintes plus foncées qui se détachent sur des parties plus claires, jaune pâles. Son écaille vulvaire qui semble non échancrée elle ressemble à la Libellula sardoa de Rambur. Cependant ce dernier ne parle pas des couleurs de son Insecte. Bien que réputée corse, le référentiel national ne traite pas ce taxon pour la France (INPN 2019). - Voir aussi - [CD le 8 février 2019]


[4] - Voir note [3] à Orthetrum coerulescens.