Sjöstedt Y. 1902

De Odonates du Monde entier


Libellul'mE - Demoiselles et Libellules du Monde entier
Avertissement - Accueil - Odonata - Zygoptera - Epiprocta - Genres - Espèces - Années - Pays - Thèmes
Espèces : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Sjöstedt Y. 1902 - Granskking af typerna till Agrion elegantulum Zett. - Entomol. Tidskrift, 1902. - PDF


Sjöstedt Y. 1902 - [Examen des types de l'Agrion elegantulum Zett.] - Entomol. Tidskrift, 1902. - PDF


Traduction (libre)
Depuis que l'espèce susmentionnée de Zetterstedt a été décrite en 1840, aucun des auteurs ayant réalisé un travail de synthèse ne l'a clairement caractérisée. C'est pourquoi l'interprétation de l'espèce est restée peu claire.
Selys-Longchamps, Johansson et Wallengren ne la connaissaient que d'après la description de Zetterstedt, et la caractérisation qu'Hagen avait faite d'après une copie, soumise par Zetterstedt, était l'un de ses types. Publiée, Hagen n'était pas d'accord avec la description originale et a donc contribué au développement de la question.
Lorsque j'ai, pour «Svensk Insektfauna», entrepris un traitement de nos libellules, j'ai donc voulu, si possible, examiner l'espèce de Zetterstedt.
Avec l'aimable collaboration du professeur A. W. Quennerstedt et le conservateur des collections entomologiques de Lund, le conférencier Simon Bengtsson, tous les spécimens d'Agrion elegantulum des collections de Zetterstedt du musée, ainsi que les types à sa description ont été examinés, ainsi que tous les exemplaires de la collection suédoise de cet auteur.
Cependant, un examen de tout ce matériel, ainsi que de 19 exemplaires, a donné le résultat surprenant suivant : sous les noms d'Agrion elegantulum tel que déclaré par Zetterstedt et dans ses collections pour les mêmes libellules ce sont 5 espèces déjà connues qui étaient présentées : Agrion hastulatum (10 exemplaires), cyathigerum (2), pulchellum (4), puella (1) et lunulatum (2).
Les types d'Agrion elegantulum dans Insecta Lapponica sont :

  1. Un exemplaire d'Agrion hastulatum ♂ pris à Lycksele en juin.
  2. Un exemplaire d'Agrion hastulatum ♀ prise à Lycksele sans date précisée.
  3. Un exemplaire d'Agrion hastulatum ♀ prise à Waerdal, Norvège, 8-10 juillet 1840.
  4. Un exemplaire d'Agrion hastulatum ♀ sans localisation.
  5. Un exemplaire d'Agrion cyathigerum ♀ prise à Calix, sans autres précisions.
  6. Un exemplaire d'Agrion cyathigerum ♀ prise le 17 août.

Lycksele et Calix sont mentionnés dans la description originale comme lieu de la découverte d'Agrion elegantulum. Les spécimens d'Agrion elegantulum de la collection générale suédoise de Zetterstedt comprennent :

  1. Un exemplaire d'Agrion hastulatum ♀ sans informations précises.
  2. Un exemplaire d'Agrion hastulatum ♀ prise à Lund le 27 mai.
  3. Quatre exemplaires d'Agrion hastulatum : 2 ♂ et 2 ♀ d'[origine locale].
  4. Deux exemplaires d'Agrion pulchellum ♀ d'[origine locale].
  5. Deux exemplaires d'Agrion pulchellum ♂ et ♀ sans précisions de localisation.
  6. Deux exemplaire d'Agrion lunulatum ♀ prises à Kjellby près de Lund le 27 juin.
  7. Un exemplaire d'Agrion puella ♂ sans précisions de localisation.

Kjellby est également mention dans Insecta Lapponica comme lieu de découverte d'Agrion elegantulum.
Sur laquelle ou lesquelles de toutes ces espèces Zetterstedt a-t-il basé sa description de nouvelle espèce comme il le considérait ?
Un examen de la description originale dans le dit ouvrage montre qu'il doit s'agir d'Agrion hastulatum pour lequel les caractères connus, font tous parti de la dite description.
Un caractère important des Agrionides est la forme du bord de fuite du prothorax, que Zetterstedt souligne dans elegantulum comme étant "sous-entier". Dans ce cas, Agrion pulchellum, avec son prothorax à triple col profond et Agrion lunulatum, dont le prothorax est pourvu d'un élément médian recourbé, sont rejetés. Chez Agrion puella, ledit bouclier est plus faible mais clairement triangulaire ; cette espèce est également décrite juste avant l'elegantulum dans Insecta Lapponica.
Au sujet d'Agrion cyathigerum il n'y a que deux ♀ parmi les types, toutefois aucune qui aurait pu être la base de la description d'elegantulum. Si ces ♀ avait été parmi les matériaux de la description, l'étiquette trouvée [dans le 18ème segment] aurait sans doute été mentionnée, c'est pourquoi apparemment ce n'était pas le cas, cette espèce est [trop simple].
Cependant, le dos droit légèrement incliné au milieu, [le bord du bouclier de la gorge] d'Agrion hastulatum est appelé "sous-entier", et, en outre, comme mentionné, il n'y a rien dans la description d'elegantulum qui ne soit pas conforme à cette espèce, pour laquelle 7 ♀ et 3 ♂ sont disponibles dans les collections de Zetterstedt.
Il reste maintenant à préciser à quoi corresponds la ♀ que Hagen a obtenu parmi les types de Zetterstedt et qui est signalée dans l'ouvrage de Selys-Longchamps (Revue des Odonates p.392) et qu'il cherche à distingue d'Agrion pulchellum avec lequel il l'a trouvée très étroitement liée. A quelle espèce appartient-elle réellement.
Dans sa description, Zetterstedt précise que l'espèce est très similaire à Agrion interruptum Charpentier (= pulchellum Van der Linden), mais diffère par la forme du prothorax, qui est presque droit, pas profondément triangulaire [Agrio interrupto Charp. affine et simile videtur sed collaris margine subintegro, nec profioid bisinuato, etc. dignotum]. Puisque celle qui a été envoyée à Hagen n'a qu'un prothorax à trois lobes (prothorax à bord postérieur trilobé), cette ♀ n'a clairement jamais été parmi les spécimens qui ont servi de base à la description de Zetterstedt pour Agrion elegantulum. Sans examen critique, l'exemplaire de collection a été placée sous ce nom et à la demande de Hagen prêté comme Agrion elegantulum sans autre envoi. Le spécimen ainsi envoyé doit avoir été l'une des deux ♀ d'Agrion pulchellum qui, dans la collection de Zetterstedt, fait partie des Agrionides pris à Lund le 27 mai. Hagen indique la date exacte de la ♀ qu'il a examinée, et ajoute qu'elle avait été prise près de Lund. Les petites différences que Hagen, dans son effort pour distinguer la ♀ obtenue de l'Agrion pulchellum, sont du domaine de la variation, et Hagen et Selys-Longchamps ont souligné à quel point cette ♀ était différente de la description de Zetterstedt.
Ainsi peut-on dégager la synonymie suivante :